facebook

Comment « The L Word » a aidé les lesbiennes à s’assumer

[PREMIUM] Dix ans après la diffusion de la sixième et dernière saison de la mythique série "The L Word", la chaîne américaine Showtime a annoncé son grand retour pour un reboot prévu d’ici la fin de l'année 2019. Diffusée entre 2004 et 2009 aux États-Unis, la toute première série à mettre en scène des personnages féminins et lesbiens a dépassé les frontières et les océans, pour s’imposer comme LA référence mondiale. Et son impact auprès du public lesbien est phénoménal. Ses héroïnes en ont aidé plus d’une à s’assumer, y compris à TÊTU. 

Helena, Kit, Jenny, Shane, Bette, Tina, Alice et Tasha sont en robe noire sur un fond rose. Elles se tiennent la main, ont le sourire aux lèvres. Il aura fallu scroller cinq minutes sur mon profil Facebook, pour retrouver cette photo, postée le 24 octobre 2009. Plusieurs amies de ma bande de copines lesbiennes de l'époque y sont taguées. L’une sur Alice, l’autre sur Shane, une sur Jenny. « Moi j’trouve que c’est tout à fait toi. Tu es folle comme elle. » Chacune y va de son petit commentaire.

Fans, nous avions même changé nos noms sur le réseau social, pour y mettre celui de nos héroïnes préférées. Pieszecki pour l’une, Porter pour moi, Kennard pour ma copine de l’époque, McCutcheon pour la plus « andro » de notre bande. J'avais 17 ans. Et regarder "The L Word" m'a fait l'effet d'une claque en pleine figure. Ou plutôt, d'un soulagement. Celui de me dire que, moi aussi, je pouvais aimer des femmes. Je pouvais mener cette vie, enfin....


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail