facebook

Malaisie : les LGBT+ accusés de provoquer le mauvais temps

En Malaisie, les personnes LGBT+ ont été accusés par une internaute d'être à l'origine de la mini-tempête qui a agité le pays les 9 et 10 mars derniers.

La colère des LGBT s'est abattue sur la Malaisie. Les internautes ont reconnu, enfin et à juste titre les super-pouvoirs des LGBT+.

Selon une internaute, les adorateurs des licornes seraient à l'origine d'une tempête qui a agité le pays les 9 et 10 mars derniers. De nombreux.ses LGBT+ ont participé au rassemblement pour la journée internationale du droit des femmes qui s'est tenu dans la capitale du pays, Kuala Lumpur, ce samedi 9 mars. C'est ce qui aurait, selon la jeune femme à l'origine de l'information, déclenché la tempête.

"Il y a eu hier matin le rassemblement. Soudainement une tempête a lieu et vous contestez toujours Dieu ? Voilà ce que c'est que de rendre public les rassemblements LGBT.

À LIRE AUSSI : Le sexe anal crée des catastrophes naturelles, selon les livres scolaires saoudiens

Changement climatique

Et visiblement, la vidéo a fait mouche, puisqu'elle a été retweetée plus de 14 000 fois.

Certain.e.s internautes y sont allés de leur réponse humoristique. "Est-ce que quelqu'un peut m'expliquer comment je peux contrôler mes pouvoirs météorologiques LGBT ?", a notamment tweeté l'un d'entre eux dimanche 10 mars.

"Si nous les LGBT, pouvons être à l'origine de catastrophes naturelles, alors nous devrions être traités comme des dieux et se faire offrir des offrandes, afin de ne pas nous faire chier." 

https://twitter.com/breanuts/status/1105246201635454977

Un autre internaute semble avoir mis le doigt sur une explication beaucoup plus plausible : "Je pense que le moment est venu pour les Malaisien.e.s de se rendre compte que ces conditions météorologiques extrêmes sont directement causées par le réchauffement planétaire et le changement climatique."

Considérée comme un crime dans ce pays d'Asie du sud-est, l'homosexualité est fermement interdite par le gouvernement. Samedi, un politicien de la majorité a assuré que "le gouvernement n'accepterait jamais les pratiques LGBT+ dans le pays"  parce qu'il leur était "impossible d'accepter quelque chose d'illegal".

À LIRE AUSSI : Malaisie : selon le ministre du Tourisme, « il n’y a pas d’homosexuels dans le pays »

Crédit photo : Andy Mitchells / Wikimedia commons. 


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail