facebook

« L’homophobie frappe toujours », la nouvelle campagne de Aides contre les LGBTphobies

Ce jeudi 21 mars, l'association de lutte contre le VIH Aides lance une nouvelle campagne contre l'homophobie, et incite tous les internautes à y participer.

"L’homophobie frappe toujours." C'est le slogan diffusé ce 21 mars par Aides, pour lutter contre les violences à l'encontre des personnes LGBT+. Avec cette opération, lancée en partenariat avec l'agence de communication TBWA\Paris, l’association invite les personnalités comme les particuliers à arborer un pansement aux couleurs du drapeau arc-en-ciel, comme symbole de lutte contre l’homophobie et de solidarité aux victimes.

Parmi celles et ceux qui ont répondu à l'appel, Laurent Kérusoré, acteur de la série "Plus Belle la vie", qui a partagé une photo sur son compte Twitter. Un filtre est également proposé sur Facebook pour l'occasion.

Lutter contre les discriminations pour lutter contre le VIH

"Cette campagne est un clin d'oeil à 'Homophobiol', une opération que nous avions lancée il y a trois ans après les échanges sur le mariage pour tous", explique à TÊTU le président de Aides, Aurélien Beaucamp. Avec cette nouvelle campagne, l'association rappelle par ailleurs que "lutter contre l’homophobie, c’est aussi faire reculer le sida". "La stigmatisation entrave l’accès à la prévention et aux soins, notamment en matière de santé sexuelle. Les LGBTphobies sont donc un terreau plus que fertile pour le développement des infections sexuellement transmissibles et de l’épidémie de VIH. Cela doit cesser", explique-t-elle dans un communiqué.

Il s'agit également d'alarmer face à la remontée d'actes homophobes ces derniers mois. Mais aussi face aux positions délétères de certaines personnalités politiques, comme la députée LREM Agnès Thill. "Les paroles homophobes se traduisent toujours en actes concrets, regrette Aurélien Beaucamp. La preuve : la France a récemment perdu 11 places au classement des pays les plus LGBT-friendly."

À LIRE AUSSI : Voyage : au classement des pays les plus LGBT-friendly, la France perd 11 places

En 2012 et 2013, les débats concernant le mariage pour tous avaient mené à une augmentation de 78% des actes LGBTphobes signalés à SOS homophobie. Espérons que nous ne ferons pas le même constat, cette année, avec le report de la loi ouvrant la PMA à toutes les femmes.

À LIRE AUSSI : PMA pour toutes : « Je n’ai plus le temps d’attendre »

Crédit photo : captures Twitter. 


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail