facebook

Marina Foïs reçoit un Molière pour son interprétation d’Hervé Guibert

La cérémonie des Molières a récompensé Marina Foïs pour son rôle dans Les Idoles, la pièce de Christophe Honoré sur l'épidémie de Sida. L'actrice, alliée de la communauté LGBT depuis longtemps, y interprétait l'auteur homosexuel Hervé Guibert.

Une récompense méritée. Marina Foïs a obtenu hier soir le Molière de la meilleure comédienne dans un spectacle de théâtre public pour son rôle dans les Idoles de Christophe Honoré. La pièce, jouée au théâtre de l'Odéon en janvier dernier, revenait sur le destin de six créateurs homosexuels morts du Sida, dont l'écrivain Hervé Guibert, interprété par l'actrice.

A LIRE AUSSI : Marina Foïs "Les Idoles montre que le Sida était une maladie politique" 

La pièce, également nommée au Molière du Théâtre public, a néanmoins perdu face à une adaptation de Shakespeare par Thomas Ostermeier. Christophe Honoré, réalisateur de "Plaire, aimer et courir vite", est habitué à mettre en scène des personnages gays ou bisexuels. Il convoquait dans cette pièce les auteurs Bernard-Marie Koltès, Jean-Luc Lagarce, ou encore le cinéaste Jacques Demy, joué également par une femme, Marlène Saldana. Et si le sacre de Marina Foïs pour un rôle d'homme est réjouissant, son engagement auprès de la communauté LGBT l'est encore plus.

 

Une alliée de longue date

A l'occasion de la sortie de notre numéro 217, elle confiait à Têtu son exaspération sur "Epouse moi mon pote". Le film de Tarek Boudali avec Philippe Lacheau empilait pendant plus d'une heure trente les clichés sur l'homosexualité.  "Ça m'énerve quand Lacheau et Boudali, qui ont triomphé avec Babysitting, une comédie que j'adore et qui a fait des millions d'entrées font ensuite un film qui véhicule des clichés éculés sur des homos et un Marais qui n'existe plus, s'emporte-t-elle. Ça me fait chier – parce que je les estime, qu'ils ont du pouvoir et un public – qu'ils fassent rire Marcel Campion et ses copains."

L'actrice avait également fait taire les trolls homophobes sur son compte Instagram, après avoir posté une image du photographe amateur de garçons en slips, Tom Bianchi.

View this post on Instagram

JE n’ai pas supprimé ma photo précédente, la « communauté Instagram «  A supprimé cette photo de @tombianchi ... « Réunies sous le nom de FIRE ISLAND PINES:POLAROÏD, les photos de Bianchi constituent un témoignage inestimable sur une mutation majeure de l’histoire QUEER, le début d’une conscience, à une époque (1975-1983) où l’homosexualité était encore illégale aux USA. Peu de temps après, l’épidémie du Sida balayera le pays »... i-D.vice.com Tom Bianchi est photographe, spécialiste du nu masculin (oui oui) il est aussi le co-fondateur d’une compagnie de bio-technologie qui lutte contre le sida. À part ça, j’aime ses photos. #bisous

A post shared by Marina Foïs (@marinafois) on

L'actrice est tellement appréciée de la twittosphère LGBT qu'elle a même été sacrée "Reine du Gouinistan". Un titre qu'elle juge "mieux que la légion d'honneur" 

Ce Molière viendra donc remplir la salle des trophées de son palais gouinistanais, à côté du Globe de Cristal de la meilleure actrice qu'elle avait décroché en 2012 pour Polisse.

 

 

 


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail