facebook

Un clip choc français pour dénoncer la purge des LGBT en Tchétchénie

Le producteur et comédien David Coudyser a réalisé "La Purge", pour dénoncer les actes de barbarie à l'encontre des LGBT+ en Tchétchénie.

"Ceci est une fiction ici mais une réalité ailleurs." La phrase de conclusion du clip "La Purge", réalisé par David Coudyseur et mis en ligne samedi 3 août, fait froid dans le dos. En une minute et quinze secondes, les poils ont le temps de se dresser, et les larmes de perler sur nos joues. On sort abasourdi de la diffusion de ce clip révoltant et malgré tout nécessaire pour dénoncer la torture que subissent les LGBT+ tchétchènes.

La vidéo met en scène une famille de quatre personnes dans un appartement. Dehors, les sirènes de police se font entendre. Le père demande à sa fille d'aller "chercher son frère", puis il sort une arme d'un tiroir avant d'expliquer à sa femme qu'ils n'ont " pas le choix, ils arrivent". "Mets-toi à genoux", ordonne-t-il à son fils avant de braquer l'arme sur sa tempe. Arme dont ce dernier s'empare ensuite, menaçant de se suicider, avant de "briser le quatrième mur" en regardant le spectateur dans les yeux.

À LIRE AUSSI : Tchétchénie : les LGBT+ torturés à coups de bâtons à électrochocs

"Reconstituer le réel"

Partagé plusieurs milliers de fois sur Twitter, le clip en plan-séquence se veut "brut et brutal, radical et intense, sans fioriture ni effet artistique", explique David Coudyser. "Il ne s'agit pas ici de faire du cinéma mais de reconstituer le réel tel qu'il se produit là-bas", poursuit-il.

En plaçant le spectateur au milieu de ce foyer, le réalisateur veut faire naître la frustration et "l'envie d'agir", et "sensibiliser médias, personnalités, institutions, afin que cessent ces abominations". Le clip cite également Ramzan Kadyrov, celui qui dirige d'une main de fer cet État de la fédération de Russie : "Votre enfant est homo, réglez ça vous-même ou l’État s’en chargera." 

Fin décembre 2018, l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), a publié un rapport dénonçant un régime "d’impunité" en Tchétchénie, où des violations "très graves" des droits de l’Homme sont perpétrées. Récemment, l'association de lutte pour les droits LGBT+ en Russie, Russian LGBT Network, a dénoncé une intensification des purges.

À LIRE AUSSI : Nouvelle vague de répression homophobe en Tchétchénie

Crédit photo : capture d'écran / La Purge. 


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail