facebook

Le message important de Tim Cook, le boss d’Apple, aux jeunes LGBT

Le PDG d'Apple est revenu sur son coming out dans une interview. Et il en a profité pour adresser un message à tous les jeunes LGBT...

Il y a cinq ans, le patron d'Apple faisait son coming-out dans une tribune publiée sur le site d'actualité économique Bloomberg.  Pour sa première interview dans l'édition espagnole du magazine People, Tim Cook est revenu sur cette décision qui a fait de lui le premier homme ouvertement gay à figurer dans le classement Fortune des 500 CEO les plus influents du monde.  Il a tenu a adresser un message aux jeunes et aux enfants LGBT+.

"Cadeau de Dieu"

"Être gay n'est pas une limite, a insisté Tim Cook. C'est une caractéristique que j'espère qu'ils voient, comme je le fais, comme le plus beau cadeau de Dieu. Je veux dire à tous les gamins dehors, qui luttent avec leur identité, qui ne sont pas sûr qu'ils sont assez bien, assez résilients, ou qu'ils sont fait pour se sentir inférieurs, ou pire, qui sont ostracisés. La vie n'a pas à être comme ça." 

Tim Cook raconte d'ailleurs que c'est en majeure partie pour les jeunes qu'il est sorti du placard publiquement. "Je recevais des lettres d'enfants qui luttaient avec leur orientation sexuelle. Ils étaient malheureux. Certains avaient des pensées suicidaires. D'autres avaient été virés de chez eux. Ca m'a pesé, je me suis demandé ce que je pouvais faire." Ce weekend, il recevait le prix Champion du GSLEN, qui récompense les actions de lutte contre le harcèlement et la discrimination des jeunes LGBT, et dédiait cette récompense à un homme de 67 ans dont il a lu la lettre bouleversante, reçue en 2014. 

Lettre bouleversante

"Quand j'ai lu votre tribune dans Bloomberg, j'ai pleuré. J'ai pleuré parce que je suis gay. Et contrairement à vous, j'ai refoulé, supprimé, renié une importante partie de moi." L'homme, marié avec une femme depuis 28 ans continue ensuite : "J'ai pleuré parce que personne n'a parlé avec autant d'impact il y a 50 ans, quand j'ai commencé à lutter contre moi-même. J'ai tâché de me conformer aux standards. J'ai pleuré, parce qu'il y a des gens qui, contrairement à moi il y a 50 ans, verront qu'être gay n'est pas quelque chose à combattre mais une chose merveilleuse à célébrer. Ca me rend heureux de savoir que d'autres qui luttent arrêteront de lutter et ne prendront pas la route que j'ai empruntée." 

Une lettre qui résume à elle seule pourquoi, même en 2019, les comings out de personnalités restent très importants.

A LIRE AUSSI : 19 coming out qui ont marqué 2019 (pour l'instant) 

 

Crédit photo : Shutterstock


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail