polémiqueLes propos de ce chroniqueur de C8 sur le pacs ont choqué les internautes

Par Samy Laurent le 30/10/2019
Chroniqueur

Ce mardi 29 octobre, Damien Canivez, chroniqueur de l'émission "C'est que de la télé" a choqué les téléspectateurs en donnant son avis sur le pacs.

"20 ans après sa création, le pacs va t-il détrôner le mariage ?". Voilà la question qui faisait débat sur le plateau de l'émission "C'est que de la télé" sur C8, ce mardi 29 octobre. Valérie Benaïm et les quatre chroniqueurs donnaient chacun leur avis mais Damien Canivez, le benjamin du groupe, semble avoir eu un point de vue pour le moins tranché. "Pour moi, le pacs c’est un buvard, une feuille de brouillon que l’on agite comme ça pour avoir une ristourne fiscale, mais qu’on peut surtout casser en un formulaire qu’on envoie au tribunal. Pour moi, ça ne sert à rien", a t-il déclaré dans un premier temps.

Twitter choqué par les propos du chroniqueur

Les propos de Damien Canivez, au sujet du pacs, ont ensuite pris une autre tournure : "Ça a été créé pour protéger les homosexuels dont, malheureusement, les partenaires décédaient du sida". L'ambiance sur le plateau se fait alors lourde, Caroline Ithurbine demeure sans voix comme Gilles Verdez, et Valérie Bénaïm s'empresse de corriger le chroniqueur. "Pas que du sida, cher ami [...] Le pacs date de 1999...".

Les propos de Damien Canivez ont scandalisé bon nombre d'internautes, et plusieurs d'entre eux disent avoir envoyé un signalement au  Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA) ainsi qu'auprès des associations SOS Homophobie et Stop Homophobie.

À LIRE AUSSI : Emilie Lopez de TPMP : confessions de l’une des deux seules lesbiennes de la télé

"Je souhaite que l’on retire de nos écrans M. Canivez. C’est intolérable d’avoir de tels préjugés sur les homosexuels et le sida envers le pacs. M. Canivez, la société homosexuelle n’a jamais eu besoin de vous pour être dénigrée, alors restez à votre place et revoyez vos préjugés", a écrit un autre internaute.

Damien Canivez tente de s'excuser

Conscient d'avoir dérapé, le chroniqueur a tenté de se justifier sur son compte Twitter, affirmant qu'il avait voulu synthétiser les propos d'une sociologue qu'il avait pu lire dans Le Monde. "Et forcément qui dit synthèse, dit raccourci maladroit, a t-il écrit. Je peux comprendre que certains s'en soient émus, ce qui n'était, bien évidemment, pas mon but."

https://twitter.com/DCanivez/status/1189241502330998784?s=20

À LIRE AUSSI : "Quotidien", "On n'est pas couché"… 17 séquences LGBTphobes épinglées (vidéos)

Crédit photo : Capture d'écran/C8