facebook

Le mariage pour tous ferait baisser le taux de suicide des personnes LGBT

Selon des chercheurs, le taux de suicide des personnes LGBT en couple a considérablement baissé au Danemark et en Suède depuis la légalisation du mariage pour tous.

L'étude a été menée par l'Institut de recherche danois pour la prévention du suicide et l'université de Stockholm. Des chercheurs ont comparé les taux de suicide chez les personnes LGBT et hétérosexuelles au Danemark et en Suède au cours des périodes 1989-2002 et 2003-2016, relate The Guardian.

Résultat : le nombre de suicide chez les personnes vivant en couple avec une personne de même sexe a diminué de 46% en 2003-2016 par rapport à 1989-2002. Chez les couples hétérosexuels, cette baisse est de 28%.

Une baisse liée au mariage pour tous ?

Selon les chercheurs, cette baisse est notamment liée à la légalisation des unions civiles entre personnes de même sexe (en 1989 au Danemark et en 1995 en Suède). Ces deux pays ont ensuite légalisé le mariage pour tous (en 2009 en Suède et en 2012 au Danemark).

"Bien que le taux de suicide de la population générale du Danemark et de la Suède ait diminué au cours des dernières décennies, le taux de suicide chez les personnes de même sexe pacsées ou mariées a diminué à un rythme plus rapide, ce qui n’a pas été noté auparavant", note un des chercheurs de l'étude, menée sur plus de 28.000 personnes vivant dans un couple homosexuel pendant près de 11 ans.

Une bonne nouvelle, mais...

Annette Erlangsen, une des chercheuses, a noté auprès de nos confrères de Reuters que, si cette baisse est positive, les personnes LGBT en couple sont toujours deux fois plus susceptibles de se suicider que les couples hétérosexuels.

"Bien sûr, il est positif de voir que le taux de suicide a presque diminué de moitié. Mais il reste inquiétant, d'autant plus que le taux de suicide pourrait être plus élevé chez les personnes non-mariées", explique-t-elle.

A LIRE AUSSI : Pourquoi les gays sont-ils davantage victimes de solitude ?

Selon une étude américaine publiée en 2016, le risque de suicide chez les jeunes LGBT est presque cinq fois plus élevé que chez les hétérosexuels.

Crédit photo : Creative Commons Zero - CC0.


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail