facebook

Qui sont les Sleeping Giants, les cybermilitants qui frappent les « marchands de haine » au portefeuille ?

Sleeping Giants s'attaque au financement publicitaire des discours de haine. Dans leur ligne de mire : des médias relayant des positions racistes, sexistes ou homophobes. Le dernier en date ? Valeurs Actuelles.

L'offensive a été lancée lundi 2 décembre, selon le procédé habituel. Les bénévoles anonymes de Sleeping Giants interpellent les annonceurs de Valeurs Actuelles, qu'ils ont répertoriés auparavant, afin de les informer sur le type de contenus qu'ils financent. "La ligne éditoriale de "Valeurs actuelles" est aujourd'hui au niveau des pires blogs extrémistes de la Toile, estime l'organisation dans un tweet. Certains annonceurs y ont des bannières à leur insu et ne veulent probablement pas financer ce genre d' "articles" avec leur budget pub. Alertons-les !"

La réaction de Valeurs actuelles n'a pas tardé à réagir. Le jour même, dans sa newsletter, le magazine a minima très droitier crie à la "calomnie" des "ennemis de la liberté", au "chantage" aux annonceurs, aux "méthodes d'intimidation morale de cette milice virtuelle d'extrême gauche"... Aucun mot n'est assez dur pour qualifier Sleeping Giants, dont Valeurs actuelles appelle à signaler massivement le compte Twitter. Mais d'où vient cette organisation qui fait de plus en plus parler d'elle en France, notamment depuis qu'elle a visé les émissions télé d'Éric Zemmour ?


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail