cinémaJohn Waters et André Téchiné, invités d'honneur du festival Écrans Mixtes à Lyon

Par tetu le 10/01/2020
écrans mixtes

Le festival LGBT lyonnais Écrans Mixtes a annoncé la présence  de deux icônes du cinéma queer : John Waters et André Téchiné. Alléchant !

Il n'était pas venu en France depuis la sélection de "Cry Baby" au Festival de Cannes, en 1990. John Waters, monument du cinéma queer, sera l'invité d'honneur du festival de cinéma LGBT Écrans Mixte, qui se déroulera à Lyon du 4 au 12 mars prochains, comme le rapporte le Petit Bulletin.

L'apôtre du cinéma trash viendra clôturer la 10e édition du festival, avec deux jours de projections, et une master class publique qui s'annonce déjà inoubliable. Quatre de ses films seront également diffusés : son premier film Pink Flamingos (1972) et Polyester (1981), avec la géniale Divine, Cry Baby (1990) avec Johnny Depp et Serial Mother (1994) avec une Kathleen Turner parfaite en mère de famille un poil trop susceptible. Une occasion rêvée de (re)découvrir son oeuvre - terriblement queer - sur grand écran.

Retrospective Téchiné

Mais pour sa dixième édition, le festival ne comptait pas s'arrêter là. Il a également annoncé qu'André Téchiné serait de la partie, pour une retrospective de 7 films de fiction et d'un documentaire de Thierry Klifa. "Les Roseaux Sauvages" (1994) - pièce culte de notre cinémathèque LGBT, sera également projeté en ouverture du festival, pour fêter ses 25 ans d'existence. A l'époque, il avait reçu pas moins de quatre césars, dont celui du meilleur film et celui du meilleur réalisateur. Le réalisateur des "Témoins"  reviendra aussi sur sa grande expérience du cinéma lors de deux master-class, dont une pour les étudiants d'une école de cinéma lyonnaise.

A LIRE AUSSI : On a parlé de Deneuve et de scènes de sexe gay avec André Téchiné 

 

 

Toute la programmation n'a pas encore été dévoilée, mais on sait déjà qu'une rétrospective Patrick-Mario Bernard  et Pierre Trividic ("Dancing", "L'Angle mort") est prévue, ainsi que plusieurs séances hommages, notamment à Barbara Hammer, pionnière du cinéma lesbien, ou à la documentariste Carole Roussopoulos. Les 55 films de la programmation ne devraient pas tarder à être révélés... Stay tuned !

 

 

Crédit photo : Wikimedia Commons