facebook

Lassé des insultes, ce jeune joueur de hockey a décidé de faire son coming out devant son équipe

Un étudiant américain a raconté comment il a fait son coming out devant son équipe de hockey sur glace, lassé d'entendre au quotidien des insultes homophobes.

C'est un récit émouvant d'un coming out peu commun. Brock Weston, 25 ans, est étudiant en biologie et en chimie à l'université Marian dans le Wisconsin, aux États-Unis. Mardi 21 avril, il a raconté sur le site Outsports son coming out auprès de son équipe de hockey.

Un an plus tôt, en avril 2019, il traverse une période difficile. Depuis quelque temps, certains de ses camarades dans son équipe de hockey sur glace se sont mis à répandre des rumeurs sur son orientation sexuelle, faisant parfois des allusions devant lui pour voir s'il réagira. Après s'être "effondré" devant son colocataire, qui fait partie de son équipe, et un ami proche, il décide de prendre les devants.

À LIRE AUSSI : Un nageur canadien fait son coming out dans un message très inspirant

Un jour, lors d'une réunion avec les joueurs qui doivent rester dans l'équipe lors de la prochaine saison, il leur lit une lettre, terrorisé par leurs réactions : "C’est l’une des choses les plus difficiles que j’ai jamais eue à faire. Je ne sais pas à quoi m'attendre et j'ai peur. Je ne vais pas y aller par quatre chemins et je vais vous dire que… je suis gay. C'est mon cauchemar depuis des années et, pour être honnête, cette journée me hante depuis des mois. Entendre ce que j'entends de votre part sur les gens comme moi, dans le milieu du hockey, a failli la rendre impossible. J'espère juste que vous comprenez : je n'ai pas choisi cela, et j'espère que vous ne me tournerez pas le dos."

 "Suceur de bites"

Au moment où il lit cette lettre, Brock Weston n'est vraiment conscient de son homosexualité que depuis trois ans. Pendant la lecture de la lettre, il laisse s'échapper quelques larmes, cherche le soutien visuel de son colocataire, qui l'encourage par ses hochements de la tête à continuer. Il sait aussi qu'il peut compter sur le soutien de son coach, qu'il a prévenu au préalable. L'étudiant a grandi dans la province de Saskatchewan, au Canada, où il a entendu "tous les termes désogligeants qu'on peut imaginer pour une personne gay". Dans le milieu du hockey, dès son plus jeune âge, il est exposé, dans les vestiaires ou sur le terrain, aux insultes homophobes ordinaires comme "putain de pédé" ou "suceur de bites".

À LIRE AUSSI : Un athlète de CrossFit inspire le monde du sport en faisant son coming-out en vidéo

"Comment pourrais-je me tenir ici, en face de vous, et être ce que vous détestez aussi ouvertement ?" interroge Brock Weston devant ses coéquipiers. Après avoir expliqué la difficulté de parler de son homosexualité dans un tel milieu sportif, l'étudiant donne une série de conseils à ses camarades : ne pas s'imaginer qu'il va les mater dans les vestiaires, faire un peu attention à leurs blagues ou encore... regarder le film Love, Simon, pour "ouvrir les yeux".

Une fois son discours terminé, Brock Weston guette la réaction de ses coéquipiers. À sa grande surprise, celui dont il craignait le plus la réaction lui dit qu'il fait "partie de la famille". S'ensuit un câlin de groupe. Après cet épisode, tout sera presque comme avant dans l'équipe. Il sera même nommé assistant du capitaine pour la deuxième année de suite. "Mon expérience montre le coût que peut avoir le fait de se cacher, l'importance du soutien collectif et l'impact que peut avoir le coming out pour ouvrir les yeux des gens", conclut le jeune sportif.

 

Crédit photo : Brock Weston/Outsports


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail