La Russie reconnaît « accidentellement » un mariage gay

Deux hommes affirment que l'administration russe reconnaît leur mariage à l'étranger après avoir obtenu une déduction fiscale. Dans une semaine, la Russie doit adopter une réforme interdisant les mariage de couples de même sexe.

C'est une faille juridique qui a permis à ces deux hommes d'être reconnus comme mariés. Pourtant, la Russie ne reconnaît pas le mariage gay. Mais ces deux militants ont reçu une déduction fiscale de leur pays après s'être mariés aux État-Unis. La preuve, selon eux, que la Fédération de Russie reconnaît leur union. "L'État nous a accordé cette réduction d'impôts et a ainsi reconnu notre mariage", écrit Igor Kotchetkov dans un post Facebook cité par The Moscow Times. Sans le savoir, l'administration fiscale leur a fait un beau cadeau pour leurs trois ans de mariage.

La Russie est connue pour ses positions LGBTphobes. Mais le pays reconnaît les mariages célébrés à l'étranger, tant qu'ils ne concernent pas des membres d'une même famille ou des personnes déjà mariées. "Puisque nous ne sommes ni mariés avec quelqu'un d'autre, ni de la même famille... notre mariage est donc reconnu en Russie", poursuit le message.

Le second mariage reconnu

C'est la seconde fois que la Russie reconnaît par mégarde un mariage homosexuel. En janvier 2018, l'administration avait tamponné l'état civil de Pavel Stotsko et Evgeny Voytsekhovsky et reconnu leur mariage à Copenhague quelques semaines plus tôt. Les deux hommes ont reçu des intimidations. L'administration a même annoncé avoir annulé leur passeport sur décision du ministère de l'Intérieur. Les deux hommes ont reçu plusieurs menaces de mort et des appels anonymes menaçants auprès de leur famille.

À LIRE AUSSI : En Russie, une femme transgenre fait pour la première fois la Une d’un magazine

La semaine prochaine, la Russie doit voter des amendements constitutionnels pour permettre à Vladimir Poutine de rester au pouvoir jusqu'en 2036. Surtout, si elle est votée, cette réforme constitutionnelle inscrirait dans la loi que le mariage doit être hétérosexuel. Mais selon Igor Kochetkow, ce changement constitutionnel n'empêchera pas son union d'être reconnue. "C'est trop tard. Les mariages de personnes de même sexe existent déjà en Russie", assure-t-il. Selon lui, l'égalité devant la loi est un principe constitutionnel plus fort que le vote des amendements envisagés. Le militant appelle tous les couples mariés à l'étranger à faire reconnaître leurs droits.

18 % des Russes souhaitent que les gays et lesbiennes "disparaissent de leur réalité"

L'homophobie ne recule pas en Russie. Une récente étude du Centre analytique Levada avance que 18% des Russes souhaitent que les gays et lesbiennes "disparaissent de leur réalité". 32 % des citoyens russes souhaitent "isoler" de la société les LGBT+ et 9% appellent à "les aider". L'activiste Svetlana, ouvertement lesbienne à Saint-Pétersbourg, craint un accroissement du "niveau de violence et de haine" contre les personnes LGBT+. En 2018, la Fédération a adopté une loi pour interdire la "propagande homosexuelle". Cette loi a été condamnée par Human Rights Watch selon qui les faits de harcèlement et de violences sont en augmentation depuis 2013.

À LIRE AUSSI : En Russie, un couple gay pourrait se voir retirer ses deux enfants


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail