animation"Luz à Osville" devient le premier dessin animé Disney à inclure un personnage bi

Par Florian Ques le 11/08/2020
disney

Réputé pour sa frilosité en matière de représentation LGBT+, Disney fait un pas de plus vers la visibilité LGBT+ en introduisant un tout premier protagoniste bisexuel dans une production Disney Channel. Alléluia.

C'est une nouvelle barrière de franchie pour la maison Disney. Lancée en janvier dernier sur Disney Channel outre-Atlantique, la série d'animation Luz à Osville (ou The Owl House en VO) vient d'officialiser la bisexualité d'une de ses héroïnes. C'est la première fois qu'une production animée estampillée Disney inclut un personnage principal queer.

Actuellement en diffusion aux US, Luz à Osville relate la vie de Luz, une humaine lambda qui atterrit par accident dans un monde alternatif où la magie règne. C'est là-bas qu'elle fait la rencontre d'Amity, une élève brillante qui devient vite son ennemie jurée.

Dans le dernier épisode programmé, les téléspectateurs apprennent qu'Amity a des sentiments pour Luz. Elle comptait en effet l'inviter au bal de promo, bien que ça n'ait pas pu se faire au bout du compte.

Une persistance nécessaire

Selon la créatrice de la série, offrir une telle représentation n'était pas gagné d'avance. "Lorsqu'on était au stade de développement, j'étais très claire sur mon intention d'inclure des enfants queers au sein du casting principal, assure Dana Terrace sur Twitter. [...] Quand on nous a commandé une saison complète, quelqu'un de haut placé chez Disney m'a dit que je ne pouvais pas représenter quelconque relation bi ou gay sur la chaîne".

Mais la persévérance finit par porter ses fruits. "Je suis bi, continue-t-elle. Et je veux écrire un personnage bi, bon sang ! Par chance, mon entêtement a payé et je suis maintenant beaucoup plus soutenue par le leadership actuel de Disney".

À LIRE AUSSI – « Out » : le court-métrage drôle et émouvant de Pixar sur le coming out

Sur les réseaux sociaux, le créateur Alex Hirsch évoque une restriction similaire lorsqu'il planchait sur sa propre série animée pour Disney Channel. "Quand j'ai fait Gravity Falls, Disney m'avait interdit d'inclure une représentation LGBTQ+ explicite, avance-t-il. Apparemment, 'l'endroit le plus heureux du monde' est aussi le plus hétéro. Mais aujourd'hui, grâce à Dana Terrace et son équipe, il y a des personnages principaux animés ouvertement queers à la télévision Disney".

Une (grosse) marge de progression

Pas à pas, sous l'impulsion de ses scénaristes et créateurs.trices de séries, Disney accomplit quelques efforts pour proposer une meilleure visibilité à la communauté LGBT+. L'an passé, sa série pour pré-ados Andi Mack annonçait que le personnage de Cyrus était gay et lui offrait même un boyfriend dans le tout dernier épisode. Côté ciné, le film En avant incorporait un personnage tertiaire lesbien, tandis que Pixar inaugurait au printemps dernier son court-métrage Out sur, justement, le coming out.

On attend surtout que les productions live action de la maison Disney suivent le mouvement et proposent une représentation queer digne de ce nom. Le personnage gay sans grand intérêt dans Avengers, on s'en passera volontiers.

À LIRE AUSSI – Il y a un personnage gay dans « Avengers : Endgame ». Mais il ne sert à rien

Crédit photo : Disney Channel