A Lille, cinq hommes suspectés de deux tentatives d'homicide à caractère homophobe

Par Nicolas Scheffer le 17/08/2020
Lille

Trois agressions particulièrement violentes sont survenues la semaine dernière à Lille. Interrogés par les enquêteurs, les suspects auraient reconnu le caractère homophobe de leurs attaques.

Trois personnes ont été victimes d'aggressions au couteau à Lille la semaine dernière. Dans la nuit de mercredi à jeudi, un homme de 46 ans a été retrouvé inconscient au volant de son véhicule. Il était arrêté sur une voie rapide. Dans un état critique, les pompiers et le Samu ont noté qu'il portait plusieurs traces de coups de couteau au thorax et dans le dos. Il a été hospitalisé avec un pronostic vital engagé. Ses jours ne sont désormais plus en danger, raconte la Voix du Nord. Les médecins lui ont prescrit cinq semaines d'interruption totale de travail (ITT).

Entendu par les enquêteurs ce weekend, l'homme a raconté avoir été agressé dans le parc Matisse, connu pour être un lieu de cruising lillois. Il est ensuite reparti en voiture sans prévenir les secours. Les policiers ont fait le rapprochement avec une autre agression. Le jeudi soir, un autre homme, de 57 ans, a été blessé de deux coups de couteau à proximité du parc. Selon actu.fr, il a été agressé après avoir refusé une cigarette à ses détracteurs. Son pronostic vital a lui aussi été prononcé avant d'être levé. Cinq suspects ont été interpellés dans la nuit.

Quatre détentions provisoire et cinq mises en examen

Les enquêteurs suspectent les agresseurs présumés d'être responsables d'une troisième agression. Un homme de 43 ans a été plus superficiellement atteint. Ses agresseurs lui ont volé une sacoche. Les cinq suspects sont jeunes : trois sont des adolescents de 15 à 17 ans, les deux autres ont 19 et 33 ans. Selon les deux quotidiens régionaux, ils ont reconnu avoir ciblé le parc Matisse parce qu'il est un lieu de rencontres pour hommes. Les cinq individus ont été mis en examen et quatre ont été placés en détention provisoire (une adolescente de 17 ans a été placée sous contrôle judiciaire). Le parquet a ouvert une information judiciaire pour tentatives d'homicides à caractère homophobe et de vol aggravé. Le troisième cas a été qualifié d'extorsion avec armes.

À LIRE AUSSI : « Le policier a dit que c’était de notre faute », Safir raconte son agression homophobe à Lille

Les cinq personnes n'ont pas nécessairement participé à toutes les agressions. Les enquêteurs s'attendent à interpeller d'autres suspects. Fin juin, trois hommes ont été insultés et frappés par cinq individus dans une agression à caractère homophobe, rappelle actu.fr.

 

Crédit photo : Lucas Destrem / Wikimedia commons