Les parfums incontournables de cet hiver à glisser sous le sapin

Par Anthony Vincent le 21/12/2020
Parfums

D’un hommage olfactif au tennis ou à l’artiste Prince, de l’évocation astronomique à la déclaration d’amour propre, en passant par le plus écoresponsable des sent-bon, voici les parfums de la saison qui jouent le mieux la carte de l’émotion. A mettre sur toutes peaux... et sous tous les sapins.

Casse-noisette

Parfums

Avec un nom clin d’œil à une ancienne création de la maison, N’aimez que moi, lancée en 1916, cette nouveauté nommée Aimez-moi comme je suis joue la dualité complémentaire de la noisette et du vétiver. La première apporte de la gourmandise sans sucre ajouté ainsi qu’une chaleur croquante, puis est complétée par le second et ses notes de bois terreux. Disponible en flacon ressourçable, ce jus a de quoi susciter une addiction sans concession.

Eau de toilette Aimez-moi comme je suis, Maison Caron. 98 euros les 125 ml.

Mi-ange, mi-musc

Parfums

En 2017, Anthony Toulemonde, Victorien Sirot et Paul Richardot ont ressuscité l’illustre maison de parfum Violet – fondée en 1827 et disparue en 1955 –, faisant ainsi revivre cinq de ses fragrances historiques, qui n’avaient pas pris une ride. Aujourd’hui, ces parfumeurs 3.0 innovent en lançant Cycle 001 : un musc réconfortant et radieux, piqué d’angélique, plante épicée qui ne fleurit qu’une fois. Mais surtout un parfum limité à 1000 flacons, chacun rechargeable à l’infini. Du limité illimité : un délicieux paradoxe olfactif.

Extrait de parfum Cycle 001, Maison Violet. 87 euros les 100 ml.

 

L’art de rebondir

Parfums

Pour le service, le basilic adoucit le piquant du poivre rose et du pamplemousse. L’échange se poursuit avec des notes vertes de gentiane, de géranium et de sauge. Du bois de cachemire et du vétiver permettent en fond de remporter le set. Une fragrance en deux parties, comme un terrain de tennis, que rappelle aussi le flacon : sa base semble marquée par l’impact d’une balle tandis que son capuchon évoque le manche d’une raquette. C’est à vous de jouer.

Eau de toilette Match Point, Lacoste. 84 euros les 100 ml.

Étoile filante

Parfums

Comment capturer la lumière céleste d’un météore ? C’est le défi poétique que s’est donné le nez Jacques Cavallier-Belletrud. Cette fragrance s’ouvre sur l’éclat vivifiant de la bergamote, de la mandarine et de l’orange. Crépitent en cœur et en chœur un trio de poivres, de la cardamome et de la muscade. Plus qu’une queue de comète, du vétiver structure l’ensemble de son aura boisée et altière, reliant le ciel à la terre.

Eau de parfum Météore, Louis Vuitton. 225 euros les 100 ml.

 

Comme une traînée de pourpre

Parfums

Outre sa musique, Prince, le Kid de Minneapolis, a laissé derrière lui une sulfureuse aura de séduction qu’a voulu réinterpréter le nez Dominique Ropion : tête de mandarine, cœur de tubéreuse et de jasmin, sur fond de tabac, de daim et de patchouli. Une fragrance androgyne, exubérante et sensible, assurément princière.

Eau de parfum 1992 Purple Night, Les Bains Guerbois. 175 euros les 100 ml.