facebook

La manif pour tous renonce à sa plainte contre l’avocate Caroline Mécary

La Manif pour tous, qui poursuivait Caroline Mécary pour injures et diffamation, s'est désistée de sa plainte à trois jours de l'audience.

C'est ce qui s'appelle un revirement de dernière minute. La Manif pour tous, qui poursuivait l'avocate spécialiste des questions LGBT+ Caroline Mécary, s'est en effet désistée de sa plainte pour injure à trois jours de l'audience.

L'ire de l'association anti-LGBT avait été suscitée par plusieurs tweets de Caroline Mécary, publiés en avril 2018. Dans l'un d'eux, l'avocate dénonçait le "silence abyssal [de la Manif pour tous] sur les enfants placés en rétention ou victimes de prêtes pédophiles quand cela n'est pas un inceste au sein de vos familles". Dans un autre, elle affirmait que "la Manif pour tous appartient aux poubelles de l'histoire" (voir ci-dessous).

Enfin, quelques jours plus tard, Caroline Mécary répondait à un tweet de la Manif pour tous qui critiquait une de ses interventions médiatiques en affirmant "que [son] asservissement à la bêtise, lui, est abyssal."

Procédure-baîllon

Suite à la plainte de la Manif pour tous, l'avocate avait dénoncé une "procédure-baîllon". Car dans le droit de la presse, une telle plainte entraîne automatiquement la mise en examen de la personne mise en cause jusqu'à la tenue du procès, qui doit déterminer s'il y a bien eu injure ou diffamation. "La Manif pour tous a choisi, à dessein, la plainte avec constitution de partie civile, parce qu’elle sait que la mise en examen est automatique et que cela va lui permettre de dire partout que je suis mise en examen pour injure et diffamation.", expliquait Caroline Mécary dans une tribune publiée par Libération en 2019.

Sur les réseaux sociaux, l'avocate et ancienne élue se réjouit de l'abandon de la plainte: "Voilà qui signe le caractère totalement abusif de la poursuite pénale", écrit-elle.

Une plainte pour diffamation à l'encontre d'un autre tweet de l'avocate est maintenue de la part de la Manif pour tous. Le procureur et l'avocate de Caroline Mécary, Maître Marie Burguburu ont tous les deux demandé la relax. Le jugement est attendu pour 14 mai prochain.

Défaites retentissantes contre des militant.e.s LGBT

Ce n'est pas la première fois que la Manif pour tous porte plainte contre des militant.e.s LGBT ou des personnalités politiques engagées sur ces questions. Et à chaque fois cela ne s'est pas bien terminé pour elle. L'ancien député et sénateur Jean-Pierre Michel, décédé au mois de janvier, a été relaxé par le tribunal après avoir écrit à la Manif pour tous qu'elle représentait la "pire des homophobies".

Plus récemment, l'association présidée par Ludovine de la Rochère a perdu en appel contre l'ancienne présidente d'Act Up-Sud Ouest, qu'elle poursuivait pour "injures publiques". Après ces deux défaites retentissantes, la Manif pour tous a-t-elle eu peur du "jamais deux sans trois"?

Crédit photo : JACQUES DEMARTHON / AFP.


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail