facebook

Santé mentale des personnes LGBT+ : une psychologue tire la sonnette d’alarme

Nadège Pierre, psychologue au Centre 190, spécialisé dans la santé des personnes LGBTQI+ fait le point après un an de restrictions sanitaires. Et s'inquiète de l'augmentation des pratiques de chemsex chez ses patients gays.

On sait déjà que l'épidémie de coronavirus a mis un coup à la lutte contre le VIH/sida. Le nombre de dépistages est tombé en flèche pendant le premier confinement, et les chiffres n'ont pas été rattrapés depuis lors. Mais qu'en est-il des effets sur la santé mentale ? Comment la modification brutale de nos habitudes a fragilisé en particulier les personnes LGBTQI+ ?...


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail