facebook

Cinéma : pourquoi il faut aller voir l’excellent film « Moffie »

Avec son nouveau long-métrage Moffie, le réalisateur sud-africain Oliver Hermanus passe au crible l'histoire militaire de son pays. Et décortique, en même temps, le lien étroit (et pernicieux) entre l'homosexualité et l'idée de masculinité toxique.

S'il y a bien un film LGBTQI+ sur lequel il serait dommage de faire l'impasse cet été, c'est bien Moffie. En salles dès ce mercredi 7 juillet, ce nouveau long-métrage d'Oliver Hermanus (Beauty) s'apparente à une incursion dans l'Afrique du Sud des années 80, à travers l'expérience d'un adolescent prénommé Nicholas. Incarné avec beaucoup de justesse et de nuance par Kai Luke Brümmer, "Nick" entame son service militaire, alors obligatoire durant cette période d'apartheid, aux côtés d'autres jeunes hommes blancs. Des années formatrices mais délicates pour notre héros alors qu'il découvre son homosexualité…...


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail