Abo

enquêteLesbophobie, misogynie… Le calvaire de lesbiennes dans des assos sportives LGBT+

Par Elodie Hervé le 24/09/2021
Sport

[Enquête] Si les lesbiennes s’affirment dans le sport pro, côté amateur, elles ont encore des difficultés à pouvoir exister. Y compris, paradoxalement, dans des associations LGBT+.

“Dans les clubs LGBT+, les femmes qui jouent avec les gays sont hétéros. Nous les lesbiennes, on n’existe pas.” Amandine* fulmine. Il faut dire que son expérience dans une asso sportive LGBTQI+ lui est restée en travers de la gorge. Lorsqu’elle arrive à Paris, elle cherche à faire des rencontres et du sport. Elle s'inscrit à Contrepied, une asso de volleyball LGBTQI+. Mais très vite, elle observe un décalage entre la promesse et la réalité. Et elle n'est pas la seule. “Certaines fois, nous n’avions même pas de vestiaires pour nous changer, renchérit Myriam*, qui s'est elle aussi essayé au volley à Contrepied. Il est aussi arrivé que l’on se prenne des punitions parce qu’on part changer un tampon.”...