Sponso

bijouLe bijou aussi casse les codes du genre

Par tetu le 30/09/2021
bijou

En quelques années, le bijou est devenu un incontournable de tous les vestiaires. Il est devenu un moyen d'affirmer son individualité au monde, et les joailliers, comme Pandora, l'ont bien compris.

"T'es mon bijou / J'suis fou d'toi" chantait Jul dans son tube de 2016 "Bijou". En plus d'enchaîner les hits, le rappeur marseillais serait-il devin ? Car en quelques années, tous les hommes sont devenus fous des bijoux. Chaînes, bracelets, bagues ou boucles d'oreilles, ces accessoires se sont imposés sur les mains et les torses plus ou moins poilus de milliers de garçons à travers la planète, et sont plébiscité autant par les "masc for masc" en jogging que par ceux qui jouent avec les codes de genre, et la nouvelle génération de queers.

"Pile ce qu'il faut d'originalité"

"Mon premier bijou, c'était mon alliance" se souvient Alexandre, marié à son compagnon depuis 5 ans. Il opte pour un anneau classique, en or. "Je voulais quelque chose de discret, l'alliance à la papa", se souvient-il. "Mais aujourd'hui, je regrette presque de ne pas avoir choisi une énorme pierre !" plaisante ce parisien qui a intégré tous les codes de la masculinité traditionnelle. "J'ai longtemps cherché à ressembler à l'image que je me faisais d'un homme. Et puis un jour, j'ai vu toute cette nouvelle génération de mecs - même hétéros, regarde Maluma !- qui assumaient de porter des colliers, des bagues, des boucles d'oreilles. Et je me suis dit 'fuck' !"

Alors il s'achète une chevalière en or, une chaîne. Et petit à petit, enrichi sa collection vers des pièces de plus en plus originales : des sautoirs, des perles, des boucles d'oreilles. "J'ai un look assez simple - jean, t-shirt ou chemise, mais j'ai l'impression que ces accessoires ajoutent pile ce qu'il faut d'originalité pour que je me sente unique sans pour autant me sentir déguisé."

Une tendance qui infuse

Comme lui, des milliers de personnes à travers le monde ont cédé aux bijoux propulsant des jeunes créateur.ice.s joaillier sur le devant de la scène, comme Alan Crocetti, joailler queer aux créations ultra sensuelles, mais encourageant aussi les marques de luxe à s'engouffrer dans la brèche.

Sur les défilés printemps-été 2022, le bijou était partout. Sautoir à croix XXL et boucle d'oreille fantaisie chez Dolce Gabbana, collier discret avec breloque lame de rasoir chez Louis Vuitton, ou chaîne en argent chez Celine, pour ne citer qu'eux. Le bijou devient une valeur sûre du vestiaire de chacun et de chacune. Un accessoire qui brise les frontières du genre, et participe à l'affirmation de soi.

Des bijoux uniques

Dans cette optique , la marque de bijoux Pandora a décidé de relancer sa collection "Pandora ME", qui permet à tous et toutes de créer des bijoux à son image. A travers des représentants de choix - Addison Rae, Charli XCX, Donté Colley, Beabadoobee et Cecilia Cantarano - la marque a souhaité offrir à la génération Z un moyen d'enfreindre les normes de genre, et à afficher son style avec audace.

« Nous souhaitions nous rapprocher d’un groupe d’individus animés par une créativité et une imagination sans limite. Cette collection offre une infinité de possibilités de composition et de personnalisation. Elle est idéale pour apprendre à se découvrir et permet à chacun de créer un style sur mesure, à son image » ont expliqué les directeurs artistiques de la marque. Colliers, boucles d'oreilles, ou bracelets : laissez libre court à votre créativité, et affirmez votre identité au monde, à partir de 15 euros. Pour le lancement, une offre spéciale vous permet de bénéficier de -15% sur votre composition.