Abo

musiqueEloi, l'artiste queer qui revisite Wejdene façon rave emo

Par Themis Belkhadra le 26/04/2022
Eloi, l'artiste queer qui revisite Wejdene façon rave emo

Avec sa reprise du tube de Wejdene, "Je t'aime de ouf", sur un beat techno radical, la "synthsensual boygirl" Eloi nous ouvre une porte vers un univers chaotique mais captivant. Rencontre.

À quelques semaines de la sortie de son deuxième EP, le nom d’Eloi est déjà sur toutes les lèvres. Depuis ses performances remarquées aux Inouïs du Printemps de Bourges et aux Inrocks Club, l’artiste de 21 ans originaire de Montrouge s’est imposée comme l’un des espoirs de l’année. Inspirée par les expérimentations de l’hyperpop autant que par celles du collectif parisien Casual Gabberz et la musique queer-punk de Rebeka Warrior, elle livrait en janvier dernier Acedia, un premier EP à la frontière du rap, de la synth-wave et de la pop alternative infusée de rébellion adolescente et plébiscité par une poignée d’initié·es.

À lire aussi : Rencontre avec Kae Tempest : "La poésie, c'est un réanimateur"

Il y a un an, on faisait sa connaissance sur "Divorce", un titre dans lequel elle évoquait la difficulté à se construire, et à répondre aux attentes d’un couple de parents qui se déchirent et, sur "Mauvais Sang", les violences policières d’une plume toujours délicate, à la fois crue et métaphorique....