NikeNike lâche Manny Pacquiao suite à ses propos homophobes

Par Jérémie Lacroix le 18/02/2016
Nike

Nike vient de mettre fin à son partenariat avec le boxeur philippin, Manny Pacquiao, suite aux propos homophobes qu'il a récemment tenus à la télévision philippine.

Pacquiao compare les homosexuels à des animaux

Pacquiao, candidat aux élections sénatoriales de son pays, était interviewé par une chaîne de télévision locale. L'une des questions portait sur son point de vue à l'égard du mariage pour les personnes du même-sexe. Le boxeur a alors déclaré :

"C'est du sens commun. Avez-vous déjà vu des animaux où les mâles sont avec des mâles et les femelles avec des femelles. Les animaux sont meilleurs. Ils savent comment distinguer le mâle de la femelle. Si on approuve les mâles avec les mâles et les femelles avec les femelles, alors l'homme est pire que les animaux."

Ces déclarations ont immédiatement déclenché un tollé général et ont été mondialement relayées. De nombreuses personnes, dont plusieurs sportifs, ont exprimé leur indignation face à de tels propos.

Nike défend les droits LGBT

Dans un communiqué, Nike a fait part de son indignation : "Nous trouvons les commentaires de Manny Pacquiao odieux. Nike s'oppose fermement à toute forme de discrimination et a une longue histoire de défense des droits de la communauté LGBT".

Même son promoteur de boxe a condamné les propos de Pacquiao et compris la décision du géant américain en déclarant: "Ces commentaires ont été faits auprès d'une audience philippine, où le mariage des personnes du même-sexe n'est pas accepté [...] mais aux Etats-Unis, ses mots ne peuvent être perçus que comme un discours haineux. Si je dirigeais Nike, je devrais prendre la même décision".

Les excuses du boxeur n'auront donc pas suffit à éteindre la polémique, ce dernier ayant déclaré : "Je suis désolé d’avoir blessé des gens en comparant les homosexuels à des animaux. S’il vous plaît, je demande pardon à ceux que j’ai blessés".

Malgré l'opposition au mariage homosexuel d'une société fortement influencée par une puissante Eglise Catholique, pas sûr que ce tapage médiatique garantisse à Manny Pacquiao d'accéder à la Présidence de la République comme il le souhaite.