coming outSelon Mounir Mahjoubi, plein d'élus "ont peur" de révéler leur homosexualité

Par Marion Chatelin le 02/08/2018
Mounir Mahjoubi

Mounir Mahjoubi, secrétaire d'État chargé du numérique était l'invité, mercredi 1er août 2018, des « Grandes Gueules » sur RMC. Selon lui, de nombreux élus politiques seraient homosexuels et auraient peur de le dire.

À la question  : « Est-ce qu'aujourd'hui, il y a d'autres responsables et élus politiques qui sont homosexuels et qui le cachent ? », c'est un oui franc qu'a répondu le secrétaire d'État chargé du Numérique, Mounir Mahjoubi. Invité dans l'émission « les Grandes gueules »diffusée tous les jours entre 10 heures et 13 heures sur RMC, le ministre est revenu sur le coming-out médiatique du député LREM Mathieu Orphelin dans une interview accordée à TÊTU.

« Les élus ont peur et notamment ceux qui le cachent depuis très longtemps. Ils se disent, 'ça fait tellement longtemps que je ne l'ai pas dit...' Les responsables politiques ils ressemblent aux Français. »

A LIRE AUSSI : Matthieu Orphelin, député LREM : "Nous voterons sans problème un texte sur la PMA pour toutes"


Toujours selon Mounir Mahjoubi, certains élus auraient même inventé une vie pour ne pas que leur homosexualité soit révélée :

« Les plus vieux de mes amis, peuvent avoir entre 55 et 60 ans et ils ont grandi dans les années 1950 à 1970. Ils se sont construits toute une histoire pour savoir comment ils allaient mentir tout au long de leur vie, pour ne pas avoir à le dire ! »

« Je ne me sens pas prêt d'en parler »

À 34 ans, ce responsable politique a fait son coming-out le 17 mai dernier, dans un tweet assez subtil. Il est aussi le premier homme politique à avoir posé avec son compagnon, dans les colonnes de l’hebdomadaire Paris Match, pour un portrait accompagné de photos prises dans leur appartement du 19e arrondissement de Paris. Un mini-événement dans la sphère politique :

« Depuis que je l'ai fait, j'ai reçu des SMS de dirigeants d'entreprises, de dirigeants syndicaux et de députés, femmes et hommes, qui me disent 'non je ne me sens pas prêt à en parler'. »

Fin juin, le député LREM Raphaël Gérard avait, lui aussi, fait son coming-out médiatique dans une interview donnée à TÊTU. Quand les autres sortiront-ils/elles du placard ?
A LIRE AUSSI : "Il faut libérer la parole", le député Raphaël Gérard revient sur les conclusions de son rapport sur la haine anti-LGBT en outre-mer
Crédit photo : capture d'écran RMC.