facebook

Ce père défend son fils de 5 ans harcelé pour du vernis et dénonce une « masculinité merdique »

A 5 ans, Sam est allé à l'école avec du vernis, parce qu'il trouve ça joli. Son père pousse un puissant coup de gueule après que son fils a été harcelé toute la journée par ses camarades de classe.

« Mon rage-o-mètre monte en flèche, donc excusez-moi si je suis un peu cru. Mais il faut que je vous parle des normes de genre de m*rde. » Dans une série de tweets, le père de Sam, 5 ans, pousse un cri de colère. Son fils a été harcelé à l'école pour avoir porté du vernis. Il dénonce une « masculinité toxique » qu'il juge « merdique et blessante ».

Il explique que son fils est un « garçon très garçon » qui aime aussi « beaucoup de 'trucs de filles' ». Selon ce père en colère, Sam aime les camions et le sport, il est bruyant et bordélique. Mais Sam a aussi une collection de sacs à main et aime peindre ses ongles avec des couleurs vives, parce qu'il trouve ça joli. Très fier de porter du vernis rouge à l'école en soutien à l'équipe des Patriots, il a été moqué et insulté toute la journée par ses camarades.

A LIRE AUSSI : 10 jeunes queers qui cassent les codes du genre sur Internet

Vernis pour tous

Le père de Sam dénonce une « masculinité toxique » apprise aux enfants par les parents. Seul un enfant a défendu Sam. L'enfant de cinq ans s'est effondré en pleurs dans les bras de sa mère, venue le chercher à la fin de la journée. Le petit garçon voulait retirer son vernis pour que le harcèlement ne recommence pas le lendemain.

Après une discussion avec ses parents sur l'importance de ne pas laisser les autres choisir pour soi, Sam a décidé de garder son rouge aux ongles. Il a également peint ceux de son père. Lequel regrette avec humour un choix de couleur « un peu trop discrète ». En solidarité, le grand frère de Sam, 10 ans, s'est lui aussi peint les ongles. « J'en ai eu les larmes aux yeux », raconte leur père.

En rage face à la violence et l'intolérance inculquée aux enfants, le père de Sam a conclu sa série de tweets par un message adressé à son fils Sam : « Sois courageux, sois éclatant, mon beau garçon à vernis. Sache que maman et papa seront toujours derrière toi. Et si le reste du monde a un problème avec tes ongles, ils peuvent regarder less miens ! ».

Crédit photo : compte Twitter DaddyFiles.


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail