facebook

Six photographes de l’intime masculin à suivre sur Instagram

Lassïnce herve

Photographes professionnels, ils saisissent des instants d'intimité et de tendresse masculine. Voici six artistes à suivre sur Instagram (et ailleurs) pour mettre un peu de douce chaleur dans votre fil d'actualité.

1. L'oeil queer : Bronson Farr

Bronson Farr est un photographe américain installé à New York. Collaborateur régulier de Out Magazine, il avait notamment signé de très beaux clichés du casting de "Queer Eye", de l'acteur de "Looking" et "Mean Girl" Danny Franzese et du musicien queer Yves. Il photographie également des couples d'anonymes dans leur quotidien.

A LIRE AUSSI : Photographie : il recrée les pubs des années 90 façon queer et body-positive

 

2. Le lumineux : Serge Le Hidalgo

Rivières, plages, déserts, sites archéologiques, Serge Le Hidalgo est un amoureux du grand air. Et même lorsque le photographe espagnol installé à Paris immortalise des hommes dans des intérieurs, c'est très souvent près d'une fenêtre pour éclairer ses modèles à la lumière du jour, ou dans des bâtiments en ruines ouverts aux quatre vents.

A LIRE AUSSI : Instagram s'excuse d'avoir effacé une photo où deux hommes s'embrassent

 

3. L'affectif : Hervé Lassïnce

Amis, amants ou inconnus, gays, bis, hétéros, ils les appellent "Mes Frères". Artiste parisien, Hervé Lassïnce photographie des hommes au lit, qui s'habillent, qui font la fête, qui s'aiment. Il présente une masculinité du quotidien qui ne verse jamais dans la virilité abusive. Il collabore régulièrement avec TÊTU.

A LIRE AUSSI : Hervé Lassïnce photographie l'épopée de ses héros intimes

 

4. Le citadin : S(e)oul of Berlin

Sous le pseudonyme S(e)oul of Berlin, ce photographe alterne entre photos d'hommes et de grands bâtiments. Pas étonnant donc qu'il mette en scène ses modèles au coeur des grandes villes. Avec un goût prononcé pour des décors de friches urbaines et des parcs vides. Avec des incursions dans le lieu de l'intime par excellence : la chambre à coucher.

A LIRE AUSSI : Photographie : Fedya Ili déshabille les hommes et les villes

 

5. L'underground : Matt Lambert

View this post on Instagram

sean & joey / ‘flower’ 2016

A post shared by Matt Lambert (@dielamb) on

Son esthétique a un lien de parenté évident avec celle du réalisateur Larry Clark. Matt Lambert, photographe et réalisateur, capture la vie de la jeunesse underground, entre fêtes berlinoises et scènes de paresse du lendemain. Il a également shooté les garçons de "Bel Ami" et les scènes d'amour sont un motif que l'on retrouve régulièrement dans son travail.

A LIRE AUSSI : Photographie : Sept années de "vagabondage au masculin" par Sean Patrick Watters

 

6. Le portraitiste : David Velez

Si vous aimez les photos studio et les clichés très posés, David Velez est votre homme. Ce photographe installé à Annapolis, Maryland, produit un travail sur l'intime très léché. Ce qui ne l'empêche pas de développer dans certaines séries une esthétique plus chaleureuse ou plus brute.

A LIRE AUSSI : Instagram pour célébrer la diversité des corps masculins

Crédit photo : Hervé Lassïnce.


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail