« Je ne prends pas les pédés » : les LGBT au placard dans les VTC

[PREMIUM] Les personnes LGBT sont régulièrement victimes de discriminations de la part des conducteur.rice.s de véhicules de transport avec chauffeur (VTC). C’est ce que nous ont notamment raconté Loïc, Guillaume ou encore Laura. Nous avons interrogé plusieurs plateformes pour savoir ce qu’elles faisaient pour lutter contre ces comportements.

Loïc n’en revient toujours pas. En décembre dernier, le jeune homme de 20 ans commande un VTC (véhicule de transport avec chauffeur) via une application. On lui annonce alors un temps d’attente de 25 minutes. Pas très réjouissant, mais a priori rien d’anormal. C’est une fois le conducteur face à lui que la situation prend une tournure homophobe. « Il m’a dit que j’avais l’air ‘plus gay’ que sur ma photo de profil. Je n’ai pas su quoi répondre sur le coup, alors j’ai ri bêtement. Il a rétorqué ‘je prends pas les pédés’ avant de partir en trombe. Je suis resté abasourdi. »

L’histoire de Loïc en rappelle des dizaines d’autres, parfois plus choquantes encore. Ces derniers mois, nous avons publié plusieurs articles sur le site TÊTU concernant des violences commises par des chauffeurs VTC. Un étudiant de 23 ans s’est fait renverser une bouteille d’alcool sur lui en septembre dernier et un couple d’hommes a été violemment frappé en octobre.

« Je vais devoir vous demander de sortir »


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail