16 parlementaires LREM appellent à mettre un terme à l’homophobie et au sexisme au sein de leur parti

Dans une tribune publiée par TÊTU, à l’initiative du mouvement « LGBT+ En Marche! », 109 parlementaires et militants LREM demandent aux dirigeants de leur parti de mettre fin à l’homophobie et au sexisme au sein de leur formation politique.

« Il y a trois semaines nous nous mobilisions contre l’antisémitisme, comme nous aurions pu le faire contre le sexisme, le racisme, les actes anti-musulmans, ou encore contre l’homophobie qui ne cesse de gagner du terrain.

En 2017, SOS homophobie a enregistré une hausse de 4,8% des témoignages d’actes LGBTphobes et de 15% d’agressions physiques. Nous appréhendons les chiffres de 2018 qui seront publiés dans quelques semaines, alors que la médiatisation de cas d’agressions physiques se multiplie partout en France.

Nous, militantes et militants de La République en Marche, lesbiennes, gays, bis, trans, intersexes et alliés, sommes engagés sur ces questions. Nous nous mobilisons au quotidien contre l’homophobie et le sexisme, à travers notre engagement politique évidemment, mais aussi associatif ou dans nos sphères professionnelles et personnelles. Notre action vise à changer la société. C’est l’ADN du mouvement.

Malheureusement, depuis plusieurs semaines, nous devons dépenser beaucoup trop d’énergie pour combattre l’homophobie et la misogynie au sein même de notre mouvement politique. Maintenant, ça suffit !

A LIRE AUSSI >>> Stop aux LGBTphobies : des milliers de manifestants à Paris après une vague d’agressions

Se taire, c’est laisser faire

Nous renouvelons notre fidélité au Président de la République et au Gouvernement. Nous assurons de notre gratitude tous les parlementaires qui soutiennent l’égalité et la lutte contre les discriminations dans ce quinquennat. Le débat pour la PMA pour toutes doit se faire. Il doit être nourri, mûri mais pas pourri par les opposants. Les actes à caractère discriminatoires doivent être mieux détectés, en multipliant les opérations de contrôles aléatoires dans le milieu du travail, et davantage punis.

Pour être investis par La République en Marche aux municipales, nous voulons que les militants s’engagent à ne pas participer à des listes où des colistiers refuseraient de marier des couples de même sexe.

Mais se taire, face à des comportements inadmissibles dans le parti, c’est laisser faire

Le 19 février dernier La République en Marche a choisi de donner une simple mise en garde à l’encontre d’Agnès Thill après de multiples propos tendancieux. Sans faire l’inventaire de ceux-ci, rappelons que la députée de l’Oise compare sans vergogne les femmes ayant recours à la PMA à des droguées (les lesbiennes, les bis et les hétéros apprécieront !) et a récemment osé copier les méthodes de l’extrême droite et de la Manif pour tous en dénonçant un « puissant lobby LGBT » à l’Assemblée nationale…

Le député Joachim Son Forget, qui avait déjà ouvertement nié les propos profondément homophobes de Marcel Campion, a, lui, tenu des propos sexistes à l’encontre d’Esther Benbassa, avant de comprendre la nécessité de quitter le parti évitant ainsi son passage devant la commission des conflits.

Sachez exclure

Cher Stanislas Guérini, cher Gilles Le Gendre, sachez mettre un stop à l’homophobie et au sexisme dans notre parti ! Sachez refuser les compromis avec l’ensemble des comportements discriminants. Sachez exclure. Comme nous, restez attachés à faire vivre les valeurs prônées par La République en Marche depuis sa création. Comme nous, soyez des militants intransigeants de l’égalité et de la bienveillance. »

Signez la tribune

www.tribune.lgbtenmarche.fr

Les premiers signataires

Aude ALBERT, Marne (51) – Jordan ALLORY, Loire-Atlantique (44) – Lucile ARMBRUSTER DE WILDE, Marne (51) – Joseph ATALLA, Paris (75) – Anthony AUFFRET, Paris (75) – Fred AUVRAY, Hauts-de-Seine (92) – Didier BAICHERE, Député des Yvelines (78) – Nathalie BARBEREAU, Loiret (45) – Vincent BARBEREAU, Loiret (45) – Julien BARGETON, Sénateur de Paris (75) – Chrystopher BAROLIN, Seine-Saint-Denis (93) – Mouloud BEDDAR, Seine-Saint-Denis (93) – Mounir BELHAMITI, Député de Loire-Atlantique (44) – Kolia BÉNIÉ, Paris (75) – Xavier BESSOUAT,Val-de-Marne (94) – Cécile BIR, Loire-Atlantique (44) – Emmanuel BODOIGNET, Côte-d’Or (21) – Romain BOEUF-ALARY, Charente-Maritime (17) – Ulysse BONNAIRE, Paris (75) – Pascale BOYER, Députée des Hautes-Alpes (05) – Ahmed BRAHIM, Marne (51) – Philippe BRASLER, Paris (75) – Céline BRISMONTIER, Seine-Saint-Denis (93) – Vincent BRISMONTIER, Seine-Saint-Denis (93) – Marilou BROSSIER, Seine-Saint-Denis (93) – Fabien BRUNET, Loir-et-Cher (41) – Gilles CALCAGNO, Moselle (57) – Emmanuelle CAMPO,Val-de-Marne (94) – Nicolas CHEVALIER, Maine-et-Loire (49) – Gwendoline CADIET, Marne (51) – Yann CHAILLOU, Loiret (45) – Jihan CHELLY, Loiret (45) – Gérard CHEMLA, Marne (51) – Guillaume CHICHE, Député des Deux-Sèvres (79) – Thibault CORNELOUP, Paris (75) – Catherine COSTA, Hauts-de-Seine (92) – Olivier DAMAISIN, Député du Lot-et-Garonne (47) – Haïdée DAMIEN-ETIÈVE, Indre (36) – Stéphane DASSÉ, Yvelines (78) – Jennifer DE TEMMERMAN, Députée du Nord (59) – Vincent DEBAS, Eure (27) – Jonathan DENIS, Seine-Saint-Denis (93) – Stéphane DERMONT,Vaucluse (84) – Dorine DOLLO, Loiret (45) – Thomas DUBANCHET, Marne (51) – Yann FAUCHOUX, Paris (75) – Emmanuelle FONTAINE-DOMEIZEL, Députée des Alpes-de-Haute-Provence (04) – Thomas FOURNIER, Pas-de-Calais (62) – Daniel FROUGE, Marne (51) – Marie-Noëlle GABET, Marne (51) – Florian GALMICHE, Loir-et-Cher (41) – Robin GASNIER, Loiret (45) – Isabelle GASTAL, Hauts-de-Seine (92) – Anthony GAUDIN, Loiret (45) – Luck GENTIL-PIRON, Loire-Atlantique (44) – Raphaël GÉRARD, Député de Charente-Maritime (17) – Thomas GODEAU, Charente-Maritime (17) – Jean-Michel GOUSTOUR, Seine-Saint-Denis (93) – Fabien GOUTTEFARDE, Député de l’Eure (27) – Nadège GUILLARD, Seine-Saint-Denis (93) – Loïc GUILPAIN, Indre-et-Loire (37) – Marie-Laure HAREL, Paris (75) – Mélusine HARLÉ, Loiret (45) – Martine JEANMAIRE, Charente-Maritime (17) – Jordan KUPÉLIAN, Seine-Saint-Denis (93) – Nicolas LE BEUZE, Loiret (45) – Audrey LEBEAU-LIVE, Paris (75) – Fabien LECLÈRE, Hauts-de-Seine (92) – Anne-Cassandre LEDOUX, Moselle (57) – Peter LENFANT, Marne (51) – Victor MALLET, Val-de-Marne (94) – Léa MARQUEZ, Cher (18) – Marie Anne MINI-HAVARD DUCLOS, Paris (75) – Laure MONNOYER, Somme (80) – Etienne MOULIN, Sarthe (72) – Nadège MOURY, Paris (75) – Cécile MUSCHOTTI, Députée du Var (83) – Sabine NGO MAHOB, Paris (75) – Olivier PAOLINI, Aude (11) – Dominique PAULMIER, Loiret (45) – Charlyne PÉCULIER, Hérault (34) – Cécile PHILIPPIN, Seine-Saint-Denis (93) – Clément PICARD, Loiret (45) – Damien PICHEREAU, Député de la Sarthe (72) – Benoist PIERRE, Indre-et-Loire (37) – Philippe PLATON,Val-de-Marne (94) – Stéphane PLAZIAT, Indre-et-Loire (37) – Olivier PONSOYE, Paris (75) – Jeanne QUILLET, Côte-d’Or (21) – Cathy RACON-BOUZON, Députée des Bouches-du-Rhône (13) – Luc RAMOTOWSKI, Hauts-de-Seine (92) – Guillaume ROUGER, Eure (27) – Sophie ROUQUIÉ, Loiret (45) – Loïc ROUSSE, Loiret (45) – François SARRAZIN,Tarn-et-Garonne (82) – François-David SARFATI, Paris (75) – Nadjet SETTOUTI, Hauts-de-Seine (92) – Louise SITA, Marne (51) – Elouan SIVILIER, Loiret (45) – Mathieu SOLER, Alpes-Maritimes (06) – Fadila TATAH, Seine-Saint-Denis (93) – Élisabeth TOUTUT-PICARD, Députée de Haute-Garonne (31) – Élodie VALLAS, Hauts-de-Seine (92) – Gabriel VALLET, Cher (18) – Laurence VANCEUNEBROCK-MIALON, Députée de l’Allier (03) – Grégoire VASSILOPOULOS, Marne (51) – Corinne VIGNON, Députée de Haute-Garonne (31) – Nicolas WISSER, Moselle (57) – Lionel ZINCIROGLU,Val-de-Marne (94)

Crédit photo : GERARD JULIEN / AFP.

Puisque vous êtes ici… Nous avons une petite faveur à vous demander.

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire TÊTU et nous en sommes très fier.e.s. Mais vous le savez sûrement, faire du bon journalisme, un journalisme LGBT différent, honnête, de qualité, et critique coûte de l’argent.Et contrairement à la majorité des médias, TÊTU n’appartient pas à un grand groupe de presse. TÊTU est un média indépendant. Si vous aimez ce que vous trouvez dans nos pages. Si vous pensez qu’un média LGBT+ doit exister en France. Si vous êtes exigeant et voulez découvrir des contenus plus ambitieux. Aidez-nous à faire un bon média.

Abonnez-vous à TÊTU à partir de 5,90€/mois. Merci !


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail