facebook

Drancy : trois jeunes interpellés pour tentative de meurtre homophobe

Trois jeunes, dont deux mineurs, sont soupçonnés d'avoir attiré un homme homosexuel de 29 ans dans un guet-apens à Drancy (Seine-Saint-Denis) avant de le passer à tabac et de le poignarder. Ils ont été mis en examen et placés en détention, a-t-on appris samedi 16 mars auprès du parquet de Bobigny.

Un guet-apens d'une violence inouïe. Dans la nuit du 4 au 5 mars, Kévin, 29 ans, a été poignardé à Drancy (Seine-Saint-Denis) par trois individus. Il avait auparavant discuté pendant trois jours avec un internaute sur une application de dating gay. Ce dernier lui avait proposé de se rendre chez lui, dans la banlieue nord de la capitale. Mais lorsque Kévin est arrivé dans la résidence et est sorti de son véhicule, il a vu "trois jeunes se ruer" sur lui, comme le rapportent nos confrères du Parisien.

Laissé pour mort

Kévin s'est littéralement fait "rouer de coups". "Au ventre, aux jambes, partout. J'ai eu une oreille ouverte", explique-t-il au Parisien. Il a ensuite reçu un violent coup de couteau au poumon. Laissé pour mort sur la voie publique, le jeune homme arrive à se hisser dans son véhicule et à déclencher l'alarme. "C'est ce qui m'a sauvé la vie", lance-t-il.

Selon Guillaume Mélanie, président de l'association Urgence Homophobie, ce seraient des voisins qui auraient donné l'alerte et appelé les secours. "Kévin est sorti de l'hôpital et il est tiré d'affaire", a-t-il indiqué vendredi 15 mars sur Twitter.

À LIRE AUSSI : Rouen : un jeune homme victime d’un guet-apens homophobe extrêmement violent

Agression homophobe

Selon Kévin, l'agression ne peut être qu'homophobe. Le jeune a notamment confié au Parisien avoir 500 euros dans son portefeuille, or les agresseurs "n'y ont pas touché".

Les trois suspects, dont deux sont mineurs, sont âgés de 18, 16 et 15 ans. Il venaient d'être présentés à un juge d'instruction. Vendredi 15 mars, le parquet a ouvert une information judiciaire pour tentative de meurtre en raison de l'orientation sexuelle, vol avec arme et association de malfaiteurs. Le jeune homme sera, quant à lui, défendu par l'avocat de l'association Stop Homophobie.

Crédit Photo : Shutterstock. 

 


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail