ChicagoLori Lightfoot, femme noire et lesbienne, est élue maire de Chicago

Par Marion Chatelin le 03/04/2019
Lori Lightfoot

Les habitants de Chicago ont élu Lori Lightfoot, une femme noire et homosexuelle, maire de leur ville. Il s'agit de la première fois qu'une femme ouvertement lesbienne et issue de la communauté afro-américaine est élue maire aux États-Unis.

Un doublé historique. Depuis 1837, Chicago, troisième ville des États-Unis, n'a été dirigée qu'une fois par un homme noir et une fois par une femme. Lori Lightfoot, 56 ans, démocrate depuis la première heure, s'est imposée très largement face à sa rivale, Toni Preckwinkle, elle aussi issue de la communauté afro-américaine, ce mardi 2 avril. Elle est devenue la première femme noire et lesbienne à occuper le poste de maire de Chicago.

Selon les premières estimations, elle a remporté 74% des suffrages. Une large majorité, donc, pour cette ancienne procureure fédérale, qui avait notamment dirigé une commission de surveillance des activités de la police de la ville.

"Vous avez fait plus qu'écrire l'histoire"

Celle qui se décrit comme "une petite fille noire d'une famille modeste d'une ville industrielle frappée par la ségrégation", a fait campagne dans une cité marquée par les inégalités sociales et la violence due aux armes à feu. Son programme, résolument progressiste, était centré sur la réduction des inégalités sociales et raciales. Les quartiers sud et ouest de la ville, les plus pauvres et habités majoritairement par la population noire, restent à la traîne du centre financier et du nord de la ville, qui ont bénéficié des programmes de développement économique.

"C'est le changement contre le statu quo", a affirmé Lori Lightfoot, faisant une comparaison avec sa rivale Toni Preckwinkle, 72 ans, élue locale depuis plusieurs décennies et actuelle dirigeante du comté de Cook dans lequel se situe Chicago.

"Vous avez fait plus qu'écrire l'histoire. Vous avez initié un changement", a-t-elle déclaré lors d'un discours devant des centaines de partisans. "Nous pouvons et allons reconstruire Chicago", a-t-elle ajouté.

Sur son compte Twitter la maire nouvellement élue s'est adressée à ses concitoyens, dans une successions de tweets inspirants : "Ensemble nous allons pouvoir faire primer les intérêt de nos concitoyens - tous nos concitoyens - sur ceux d'une minorité au pouvoir. Ensemble nous allons faire de Chicago un lieu dans lequel votre code postal ne détermine pas votre destinée." 

Mener une politique pro-LGBT

En devenant aussi la première personne homosexuelle à diriger cette ville de 2,7 millions d'habitants, Lori Lightfoot réalise un exploit. Celui d'être la toute première femme non-blanche ouvertement lesbienne à être élue maire de l'une des 100 plus grosses villes américaines. Mariée et mère d'une fille, elle devrait jouer un rôle important dans la construction d'une politique pro-LGBT à l'échelle nationale.

Interviewée par nos confrères de LGBTQ Nation, Annise Parker, ancienne maire de Houston et présidente du comité d'action politique "Victory Fund", qui se consacre à l’augmentation du nombre d’agents publics LGBT aux États-Unis, Lori Lightfoot a un rôle important à jouer :

"Lori va certainement rester concentrée sur les problématiques propres à Chicago. Mais en tant que personnalité politique ouvertement LGBT jamais élue à un tel poste, elle devient une leader clé dans la construction d'une politique LGBTQ puissante à l'échelle nationale." 

Crédit photo : Kamil Krzaczynski / AFP.