Municipales 2020 : Agnès Buzyn, candidate à Paris, passe le Crash Test LGBT+

A quelques jours du premier tour des élections municipales partout en France, TÊTU et Loopsider s’associent pour faire passer un crash test aux candidats parisiens sur les questions LGBT+. Aujourd’hui, on a interrogé Agnès Buzyn (LREM)

Vivre ensemble, lutte contre les discriminations, agressions LGBTphobes, soutien aux associations, déclin du quartier gay du Marais, les sujets dont la prochaine majorité municipale à Paris aura la charge sont nombreux et urgents. Quelles réponses, les unes et les autres comptent apporter ? Quelles sont les solutions pour faire de Paris une ville plus LGBT-friendly ? Les programmes respectifs des candidats aux municipales intègrent-t-ils des propositions précises et pertinentes sur ces sujets ?

Police armée

Agnès Buzyn a quitté le ministère de la Santé pour remplacer au pied levé Benjamin Griveaux, qui a abandonné la course à l'hôtel de ville après avoir été victime de revenge porn. Interrogé par TÊTU et Loopsider, la candidate souhaite notamment mettre en place une police municipale armée pour lutter contre les agressions homophobes, et des rames de métro sécurisées. Elle s'oppose également à la piétonisation du Marais et tire le signal d'alarme sur le chemsex...

Retrouvez chaque jour jusqu’à vendredi le crash test des candidats à la Mairie de Paris sur les comptes sociaux de TÊTU et Loopsider, et les portraits de candidats ouvertement LGBT+ en province, sur le site de TÊTU.

A LIRE AUSSI : Candidat… et LGBT ! 1/5 : Sylvain Comparot, tête de liste LREM à Dijon 


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail