facebook

La nièce de Donald Trump fait des révélations sur l’homophobie de la famille Trump

Mary Trump, lors d'une interview donnée à ABC

Mary, la nièce de Donald Trump s'en prend à sa famille dans un livre bouleversant. Elle décrit l'homophobie latente des Trump qui l'a conduit à taire son homosexualité.

Dans un livre coup de poing, Mary Trump éclaire les difficultés qu'elle a eu à assumer son orientation sexuelle à cause de sa famille. Trop et jamais assez : comment ma famille a créé l'homme le plus dangereux du monde, le titre du livre résume à lui seul son dégoût pour son oncle. Mais c'est surtout sa grand-mère qui l'a empêché de s'épanouir, notamment lorsqu'elle traitait Elton John de "pédale".

À LIRE AUSSI : Évidemment, la nouvelle porte-parole de la Maison-Blanche a un problème avec les droits LGBT+

La famille était alors réunie parce que Fred Trump, le père de Donald était sur son lit de mort. Une semaine plus tard, Mary devait se marier avec une femme à Hawaii. Alors qu'ils déploraient la perte de Fred (que Mary décrit comme un "psychopathe"), les Trump discutaient de la mort de la princesse Diana. Pendant les funérailles, Elton John a joué une reprise touchante de "Candle in the Wind". C'est à ce moment que la grand-mère de Mary a lâché "c'est dégoûtant qu'ils laissent cette petite pédale d'Elton John chanter pendant l'office", écrit Mary Trump dans ses mémoires. "J'ai réalisé qu'il valait mieux qu'elle ne sache pas avec qui je vivais : une femme", poursuit la nièce du président américain, candidat à sa réélection.

La nièce de Trump votera contre lui

Cela ne l'a pas empêché de se marier avec sa compagne, avec qui elle vit à New York et élève leur fille, Avery. À 55 ans, Mary Trump décrit la façon dont l'homophobie latente a fissuré sa famille. "L'homophobie n'était jamais un sujet parce que personne ne parlait des homos, jusqu'à ce que ma grand-mère évoque Elton John", expliquait-elle au Washington Post. Après avoir voté pour Hillary Clinton contre son oncle en 2016, elle s'apprête à voter Joe Biden (Démocrate) en novembre.

À LIRE AUSSI : Aux États-Unis, cette photo de manif homophobe et antisémite suscite l’effroi

Alors qu'un journaliste le questionnait il y a un an, sur la responsabilité de son gouvernement dans les reculs des droits LGBT+, le président des US avançait sans rire "J’ai très bien travaillé avec cette communauté et certains de mes plus grands partisans sont de cette communauté et je leur en parle beaucoup, à Peter Thiel (l'ami gay de Trump) et tant d’autres". Pinknews rappelle que Donald Trump a supervisé un démantèlement des politiques pour protéger les LGBT+, notamment sur le logement, l'éducation, la sécurité sociale... Ceci alors que les membres de son administration brandissent le drapeau arc-en-ciel et déclarent que "Trump a un excellent bilan sur les questions de la communauté LGBT+".

Un livre qualifié de "mensonge"

Dans un dossier envoyé à la Cour suprême, son cabinet arguait pourtant qu'une agence d'adoption peut refuser des couples de même sexe pour motif religieux. Le président américain affirmait aussi qu'il existe un vaccin contre le "sida". En décembre dernier, il a aussi demandé à la Cour suprême de lui permettre de bloquer le recrutement de personnes trans dans l'armée.

La porte-parole de la Maison blanche a qualifié le livre de "mensonge". Il reste que ces mémoires sont un carton : le livre a été vendu à près d'un million d'exemplaires dès le premier jour de sa parution. La version française paraîtra le 13 octobre.

À LIRE AUSSI : Quand un conseiller de Trump suggérait à une ado lesbienne de faire une "thérapie de conversion"


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail