facebook

Donald Trump affirme qu’il existe un « vaccin contre le sida »

Lors d'une conférence de presse, Donald Trump a voulu rendre hommage aux scientifiques en leur attribuant la découverte d'un "vaccin contre le sida"... qui n'existe pas.

Décidément, la science n'est pas son domaine de prédilection. Au cours d'une conférence de presse qui s'est tenue mardi 16 juin, le président américain Donald Trump a voulu féliciter la communauté scientifique, composée d'après lui des "personnes les plus brillantes au monde". Tellement qu'elle aurait découvert un "vaccin contre le sida"... qui, évidemment, n'existe pas.

À LIRE AUSSI : Pour ce conseiller spirituel du cabinet de Trump, les homosexuels sont responsables du coronavirus

Certes, la recherche a fait des progrès considérables en la matière depuis les années 1980. Il y a d'abord eu l'arrivée des trithérapies. Aujourd'hui, celles-ci permettent aux personnes séropositives traitées correctement d'avoir une charge virale indétectable et donc de ne pas transmettre le virus. Sur le plan de la prévention, la PrEP a aussi constitué une petite révolution et s'avère efficace à 99% pour éviter les contaminations.

Prédiction

Donald Trump s'est visiblement rendu compte quelques secondes plus tard de son erreur, sans la corriger, puisqu'il a ajouté : "Ou… Le sida… Comme vous le savez, il y a différentes choses et maintenant diverses sociétés sont impliquées… Mais la thérapie contre le sida… Le sida était une condamnation à mort, et maintenant les gens vivent une vie avec une pilule. C'est une chose incroyable."

À LIRE AUSSI : Trump pense qu’il est une icône LGBT+, un adolescent gay le « trolle » en beauté

En sus d'évoluer dans une réalité parallèle où les scientifiques seraient parvenus à trouver un vaccin contre le VIH, le président a également, semble-t-il, des talents de divination. Quelques secondes avant de parler du sida, il a affirmé : "Avant la fin de l'année, je prédis que nous aurons trouvé un vaccin très efficace ainsi qu'un traitement. Nous faisons des progrès extraordinaires." Qui sait, peut-être, d'ici la fin d'année, les États-Unis auront-ils trouvé des vaccins contre le Covid-19, le VIH et la faim dans le monde ?

 

Crédit photo : Gage Skidmore/Wikimedia Commons


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail