facebook

Aux États-Unis, cette photo de manif homophobe et antisémite suscite l’effroi

Alors que les États-Unis approchent les 100.000 morts du coronavirus, la photo d'une manif anti-confinement en Californie, où l'on aperçoit banderoles et slogans homophobes et antisémites, a choqué les internautes.

Depuis plusieurs semaines, des manifestations ont éclaté dans plusieurs États américains pour s'opposer aux mesures de confinement. Pourtant, les États-Unis approchent désormais les 100.000 décès dûs à la pandémie de Covid-19, ce qui en fait de loin le pays le plus frappé au monde. Mardi 12 mai, environ 200 personnes ont battu le pavé dans la ville de Huntington Beach, dans le comté d'Orange, notamment pour protester contre la fermeture des plages.

À LIRE AUSSI : Pour ce conseiller spirituel du cabinet de Trump, les homosexuels sont responsables du coronavirus

Une photo de la manifestation a fait le tour des réseaux sociaux. On y voit, en fond, une banderole rouge néonazie avec une croix gammée et une photo du gouverneur démocrate de Californie Gavin Newsom avec la moustache d'Adolf Hitler, et, devant, un homme tenant une pancarte où l'on peut lire "Le Covid est faux et gay". Le cliché a été partagé par l'activiste LGBT+ Adam Eli sur son compte Instagram et a reçu près de 7.000 mentions "j'aime".

"L'obligation d'être solidaires"

Adam Eli a assorti la photo d'un commentaire puissant : "Une photo vaut un milliard de mots. Les personnes queers et les personnes juives ont l'obligation d'être solidaires avec toutes les personnes opprimées parce qu'un monde qui est moins homophobe sera moins raciste, transphobe, islamophobe, autoritaire, antisémite, xénophobe, misogyne etc."

À LIRE AUSSI : Pour ces leaders religieux, le coronavirus est une punition divine contre l’homosexualité

Dimanche 17 avril, dans une autre manifestation à Huntington Beach, l'organisatrice ces marches, Lisa Collins, avait répondu aux questions du quotidien The Daily Pilot, implanté à Los Angeles. Tout en portant un drapeau libertarien autour du cou et une pancarte affirmant que le Covid-19 était un "test de fonctionnement du socialisme", elle affirmait : "Il est temps que la Californie rouvre. Nous ne pouvons pas nous plaindre à propos des libertés qu'on nous enlève si nous ne montrons pas notre volonté d'agir."

 

Crédit photo : Page Instagram d'Adam Eli


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail