Etats-UnisKamala Harris, la colistière de Joe Biden envoie des signes à la communauté LGBT+

Par Nicolas Scheffer le 13/08/2020
Kamala Harris

Tandis qu'une partie de la communauté LGBT+ lui reproche des décisions hostiles aux personnes trans lorsqu'elle était procureure de Californie, la nouvelle colistière de Joe Biden a reçu le soutien de l'actrice trans Angelica Ross. Elle vient également de nommer comme directrice de campagne Karine Jean-Pierre, une femme noire et ouvertement lesbienne.

La sénatrice de Californie, Kamala Harris, a été choisie par Joe Biden pour être sa colistière dans la course à l'élection présidentielle américaine de novembre prochain. Le ticket a été applaudi par de nombreux militants de la communauté LGBT+ et par de nombreux médias LGBT+ américains comme le site du magazine The Advocate.

Kamala Harris est en effet connue pour s'est battue pour les droits des personnes LGBT+. En effet elle a par exemple défendu le mariage pour tous les couples en Californie. Au Sénat, elle a poussé pour rendre obligatoire la couverture de la PrEP (prophylaxie pré-exposition au VIH) par les assurances santé. Mais comme le rappelle l'article publié par TÊTU au matin de sa nomination, d'autres militants lui ont reproché des positions transphobes lorsqu'elle était procureure générale de Californie.

A LIRE AUSSI : États-Unis : Joe Biden choisit comme colistière Kamala Harris, une défenseure des droits LGBT+

Elle a défendu la Californie contre les personnes trans

En 2015, la procureure a défendu les positions de l'État de Californie, qui était attaqué par une personne transgenre qui souhaitait avoir accès à une chirurgie d'affirmation de genre en détention. "Elle a argumenté en disant en substance que ces traitement médicaux étaient des choix frivoles et que les détenus trans pouvaient aller chez un thérapeute plutôt que le traitement dont ils ont besoin. C'est cruel, dangereux et inacceptable", écrit l'avocat Chase Strangio, militant des droits des personnes transgenres, dans une tribune publiée en 2019 par Out Magazine.

À LIRE AUSSI : États-Unis, Joe Biden choisit comme colistière Kamala Harris, une défenseure des droits LGBT+

L'avocat lui reproche une rhétorique répressive. Elle "a utilisé sa carrière pour construire un état carcéral. C'est une procureure aguerrie, qui croit à la punition et les prisons et qui a spécifiquement ciblé des personnes trans et des travailleurs du sexe ces dernières années", juge-t-il. Kamala Harris dit se battre depuis des années pour la cause des personnes trans.

Le soutien d'Angelica Ross

La candidate a souhaité marteler son attachement à la communauté LGBT+. L'actrice ouvertement trans Angelica Ross, star des séries Pose et American Horror Story, lui a apporté son soutien. Elle avait pourtant émis des doutes quant à la sincérité de Kamala Harris pour la cause trans, mais assuré que leur conversation l'avait rassuré. "Tu es le meilleur choix pour ce moment. Je suis avec toi Kamala Harris", écrit-elle sur Instagram à l'issue d'une rencontre avec la possible vice-présidente des Etats-Unis.

Angelica Ross salue l'engagement de Kamala Harris de décriminaliser la prostitution, qui a fait polémique au sein de la communauté LGBT+. On "a besoin de décriminaliser le travail du sexe pour renforcer à la fois les cis et les femmes trans". "C'était une opportunité pour parler librement à une dirigeante. Ce moment m'a fait prendre conscience que je pouvais faire changer les choses. Nous le pouvons tous".

 

Voir cette publication sur Instagram

 

In this conversation and several following this one, I called @kamalaharris in to talk about her record on trans people and sex workers and non violent offenders. She acknowledged her role in collaborating with the state that destroyed many Black lives and shared the moment she realized how she could use her position to change the system while still protecting us from violent offenders, especially those most vulnerable to domestic and intimate partner violence. I talked about trans women being out in men’s prisons and with men in ICE detention centers. I spoke on the need to decriminalize sex work to empower both cis and trans women. This was not just a photo op for me, this was an opportunity to truly speak truth to power. The ripple effect of this moment is evidence to me that I can indeed effect change. We all can.

Une publication partagée par Miss Ross (@angelicaross) le

 

Une directrice de campagne noire et lesbienne

Autre signal positif envoyé à la communauté LGBT+, Kamala Harris a choisi sa directrice de campagne : Karine Jean-Pierre, une femme noire ouvertement lesbienne. Analyste politique pour MSNBC, elle a fait partie de l'équipe de campagne de Barack Obama en 2008, note Out. Elle a fait pression sur de grandes marques pour qu'elles modifient des les conditions de travail de ses employés.

"La visibilité compte. C'est pourquoi je trouve tellement inspirante l'élection de ces nombreux nouveaux membres du Congrès parmi lesquels de nombreuses femmes et femmes de couleur", disait-elle dans The Advocate.

Crédit photo : Capture d'écran Instagram