facebook

Le parieur Winamax écrit un tweet homophobe après une victoire de l’OL

Sur Twitter, Winamax se félicite de la qualification de deux clubs français en demi-finale de la Ligue des Champions dans un tweet très polémique.

L'Olympique Lyonnais et le Paris Saint-Germain sont en demi-finale de la Ligue des Champions. C'est un exploit footbalistique de voir deux clubs français dans le dernier carré de la compétition. Mais l'euphorie du sport n'excuse pas l'homophobie, contrairement à ce que semble croire Winamax, qui écrit sur Twitter "on prend l'Europe on l'encule à deux". Le tweet est accompagné d'un montage photo qui explicite la référence à PNL. Dans leur chanson "Celsius", le duo de rappeurs écrivent en effet : "On prend l'rap, on l'encule à deux".

Un tweet "à vomir"

Ce tweet n'est pas passé inaperçu, et a suscité l'indignation des associations. Sur Twitter, SOS Homophobie, a proposé à Winamax une formation à la lutte contre l'homophobie. Stop Homophobie envisage de porter plainte. Rouge direct, qui lutte contre l'homophobie dans le sport a demandé "vous assumez que vos propos (20000 likes) puissent banaliser la culture du viol, le sexisme, l’homophobie dans le football, en particulier chez les jeunes ?". L'agent de liaison LGBT+ de la préfecture de police de Paris s'est dit "curieux de connaître l’avis du parquet de Paris sur ce tweet. Outrage sexiste avec ou non un caractère homophobe serait l’infraction que je retiendrais", écrit Mickaël Bucheron.

Deux ministres ont aussi dénoncé ce message. "Sérieusement Winamax vous vous croyez où ? Votre tweet est à vomir", écrit la ministre des Sports, Roxana Maracineanu. Elle regrette que Twitter ne modère pas le contenu. La ministre en charge de la lutte contre les LGBTphobie Élisabeth Moreno a, elle, écrit : "Je condamne fermement cette communication crasse et blessante. Les propos haineux et homophobes doivent être bannis des réseaux sociaux !".

https://twitter.com/SOShomophobie/status/1295017856955023360?s=20

À l'heure où nous écrivons, le tweet n'a pas été supprimé. Ni le PSG ni l'OL ne s'est désolidarisé de ce message. D'ailleurs, ce n'est pas la première fois que Winamax publie un contenu à caractère homophobe ou sexiste. Dans une vidéo publiée en mars 2019, Winamax faisait un "sketch" où un supporter nous apprenait "le fourrage de rosbeef" et qui commence par "une bonne fessée, ma petite salope". Contacté par la rédaction de TÊTU, Winamax n'a, pour l'heure, pas répondu à nos sollicitations.

"Une insulte hétérosexiste"

Pour ceux qui doutent encore, "enculé" est bien une insulte à caractère homophobe. "C'est parce que ce terme se réfère à une pratique sexuelle gay qu'il est employé négativement comme insulte pour inférioriser son destinataire", insiste l'avocat Étienne Deshoulières sur le site de Stop homophobie. "Il s'agit en ce sens d'une insulte hétérosexiste, c'est-à-dire d'une insulte d'homme hétérosexuel qui vise à inférioriser les femmes et les gays", poursuit-il. D'ailleurs, de nombreux internautes ont posté des messages homophobes ou sexistes en réponse au tweet de Winamax.

À LIRE AUSSI : Antoine Griezmann, « L’homophobie dans le football, ça suffit ! »

Dans les stades, ces injures alimentent un climat où les homos peinent à exister. Olivier Rouyer est le seul joueur professionnel français à avoir ouvertement parlé de son homosexualité, des années après avoir quitté les stades. "Les stades ne sont pas des endroits très accueillants pour les homosexuels. Il y a parfois des chants homophobes... À notre époque, c’est inacceptable. Cette agressivité, on finit tous par la payer", regrettait Antoine Griezmann dans les colonnes de TÊTU, il y a un an. Il ajoute "répéter que l’homophobie n’est pas une opinion, mais un délit".

A LIRE AUSSI : La lettre d'un joueur dans le placard dénonce l'homophobie dans le football 

 

Crédit photo : Capture d'écran Twitter @WinamaxSport


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail