Antoine Griezmann : « L’homophobie dans le football, ça suffit ! »

Le champion du monde de 28 ans veut en finir avec le tabou de l’homosexualité dans le football. Et avec l’image, souvent homophobe, de son sport. TÊTU l'a rencontré.

Retrouvez l'intégralité de l'entretien qu'Antoine Griezmann avait accordé à TÊTU dans le numéro 219 du magazine. Le joueur du FC Barcelone était également en couverture.

Champion du monde, étoile brillante du FC Barcelone (après avoir passé cinq saisons à l'Atlético de Madrid de 2014 à 2019), sourire ravageur et yeux bleu délavés, Antoine Griezmann est le joueur le plus attachant de l’équipe de France, un grand timide qui parle peu. Mais qui n’a pas peur de dire ce qu’il pense.

TÊTU a sollicité plusieurs joueurs de l’équipe de France pour s’engager contre l’homophobie. Entre les fins de non-recevoir et les réponses gênées, Antoine Griezmann est le seul à avoir répondu immédiatement présent. Car ce combat lui tient à cœur. À 28 ans, le petit gars de Mâcon a voué sa vie au football, un sport qui lui a tout donné. Mais un sport qui reste hostile pour les homosexuels. Un sport où aucun joueur n’ose être ouvertement gay, où les chants et les insultes homophobes sont légion.

Antoine est timide. Pour le mettre à l’aise, TÊTU a confié à Alessandra Sublet le soin d’interviewer le footballeur. L’animatrice le connaît par cœur, notamment pour lui avoir consacré deux documentaires, dont un disponible sur Netflix. "Quand TÊTU m’a proposé de faire l’interview d’Antoine, précise-t-elle, je me suis dit que, définitivement, ce garçon était surprenant. Et, en même temps, quelle fidélité à lui-même ! Lui, si sincère et si honnête avec un sujet qui dérange encore nombre de ses coéquipiers : l’homosexualité."...


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail