facebook

L’équipe de Donald Trump le qualifie de « président le plus pro-gay de l’histoire américaine »

Les LGBT pro-Trump attaquent les positions de Joe Biden sur les sujets LGBT+ et affirment que Donald Trump a fait beaucoup que lui en trois ans...

Le "Log Cabin Republicans", la plus grosse association américaine de républicains LGBT+ a apporté  son soutien à Donald Trump, à quelques semaines des présidentielles américaines. Dans une vidéo publiée sur Twitter, elle affirme que Donald Trump est le "président le plus pro-gay de l'histoire américaine". On y voit Richard Grenell, l'un des premiers homos de l'administration Trump -  par la suite nommé ambassadeur des États-Unis en Allemagne - plaider pour son candidat. Il dit "pouvoir prouver" que Donald Trump est un allié. On a hâte.

"Pendant 40 ans, Joe Biden a attaqué la communauté LGBT"

"Le Président Trump a plus fait pour les droits des gays et des lesbiennes en trois ans que Joe Biden a fait en plus de 40 ans à Washington", déclare Richard Grenell. "Pendant 40 ans, Joe Biden a attaqué la communauté LGBT", avance-t-il. Joe Biden a en effet voté en faveur du Defense of Marriage Act - qui souhaitait entériner dans la loi que le mariage était entre un homme et une femme - et défendu la pratique du "don't ask, don't tell" au sein de l'armée, rappelle le New York Times.

Mais le républicain oublie que le programme démocrate est ambitieux sur les questions LGBT+, avec notamment une loi Égalité, qui entend notamment interdire les discriminations en raison de l'orientation sexuelle ou de l'identité de genre, et faciliter l'accès aux soins pour les personnes trans. Par ailleurs, Kamala Harris, la colistière démocrate, a reçu le soutien de la star trans de Pose Angelica Ross. Elle a par ailleurs choisi comme directrice de cabinet Karine Jean-Pierre, une femme noire ouvertement lesbienne. De plus, la potentielle future vice-présidente a défendu le mariage pour tous en Californie. Il a par ailleurs reçu le soutien de Pete Buttigieg, ancien candidat ouvertement homosexuel, ainsi que de nombreux militants américains LGBT+.

Une pseudo campagne pour décriminaliser l'homosexualité dans le monde

Comme preuve de la bonne volonté de Donald Trump sur les sujets LGBT+, il avance une "campagne historique pour décriminaliser l'homosexualité dans le monde entier". Cette campagne "historique" a laissé peu de traces, au-delà de son communiqué de presse. D'ailleurs, il y a un an, lorsque Trump se vantait de tels résultats, les militants des droits de l'homme avaient qualifié la déclaration de "mensonge".

"Les mots de Donald Trump à l'ONU ne sont pas seulement creux, ce sont de purs mensonges. Son gouvernement n'a rien fait pour protéger les personnes LGBTQ dans le monde et aux États-Unis", déclarait en 2019 Zeke Strokes, vice-président du GLAAD (l'une des plus grosse associations LGBT+ aux US) à la Thompson Reuters Fondation. Par exemple, Donald Trump ne s'est pas opposé à Jair Bolsonaro, qui se déclare lui-même "fier d'être homophobe". Le président américain n'a par ailleurs pas protégé les personnes LGBT+ détenues et torturées en Tchétchénie, rappelle Zeke Strokes."

168 attaques de l'administration Trump contre la communauté LGBT+

La vidéo de Richard Grenell a été retweetée par le président qui a ajouté "mon grand honneur !!!". Le Glaad comptabilise 168 attaques politiques aux États-Unis contre la communauté LGBT+ depuis que Trump est au pouvoir. Le gouvernement Trump a notamment interdit aux personnes transgenres de servir dans l'armée. Il a aussi encouragé la discrimination contre les personnes LGBT+ au travail, dans les services, la sécurité sociale et effacé les ressources LGBT+ des sites gouvernementaux. En juin dernier, le jour même du quatrième tragique anniversaire de l'attentat contre le Pulse à Orlando (Floride), l'administration a supprimé des protections médicales pour les patients trans (la décision a été bloquée par un juge fédéral), explique le New York Times.

Le programme républicain concernant les problématiques des personnes LGBT+ n'a pas évolué depuis 2016. Le Parti Républicain continuera vraisemblablement d'essayer de revenir sur le mariage pour tous. Contrairement à l'administration Obama, la Maison Blanche n'a pas reconnu officiellement le mois des Fiertés. Aucune déclaration favorable à l'avancée des droits des personnes LGBT+ n'a été faite pendant la campagne républicaine. L'équipe se contente de vendre des t-shirt avec "Make America Great Again" aux couleurs de l'arc-en-ciel.

 

Crédit photo : Capture d'écran Twitter / LogCabinGOP


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail