bernie sandersPrimaires américaines : si Joe Biden est élu, il prendra Pete Buttigieg dans son administration

Par Timothée de Rauglaudre le 05/03/2020
joe biden

Alors que le candidat gay a jeté l'éponge, le nouveau favori centriste de la primaire démocrate, Joe Biden, a proposé à Pete Buttigieg d'intégrer son administration, s'il était élu.

Depuis quelques jours, la primaire démocrate américaine s'est transformée en un duel entre Joe Biden, ancien vice-président de Barack Obama, et Bernie Sanders, le héros "socialiste" de la jeunesse du pays. Le premier a en effet raflé la mise, mardi 3 mars, au cours du Super Tuesday, qui voyait 14 États s'exprimer. Sanders, de son côté, a remporté la Californie mais compte désormais un peu moins de délégués que son rival centriste.

À LIRE AUSSI : Cette phrase de Pete Buttigieg sur une « pilule » qui rendrait hétéro fait polémique

Interrogé par la chaîne de télévision texane KHOU-TV, ce dernier a révélé qu'il avait proposé à Pete Buttigieg de faire partie de son administration, s'il devenait le prochain président des États-Unis. L'ancien Marine de 38 ans, ouvertement homosexuel, marié à Chasten, était donné comme le principal adversaire de Sanders au début de la primaire, compte tenu de sa victoire inattendue lors du caucus de l'Iowa. Mais le 1er mars, "Mayor Pete" a jeté l'éponge pour "aider à rassembler" le Parti démocrate.

Les démocrates LGBT+ préfèrent Sanders

"J'ai parlé à Pete Buttigieg il y a quelques jours pour l'encourager à rester engagé, parce qu'il a un talent énorme", a indiqué Biden, que Buttigieg a rallié en abandonnant la primaire, auprès de la chaîne texane. Un signal envoyé aux électeurs démocrates LGBT+ ? Ce ne serait en tout cas pas une première. L'ancien vice-président, qui avait encouragé Obama à défendre l'ouverture du mariage aux couples de même sexe dès 2012, avait promis en juin 2019, lors du gala de l'organisation Human Rights Watch, de faire de la question LGBT+, "cruciale", l'une de ses priorités législatives.

À LIRE AUSSI : #HotBoysForBernie, le hashtag qui a donné des ailes à Bernie Sanders dans l’Iowa ?

Pourtant, les démocrates LGBT+ semblent décidément bouder les candidats centristes dans cette course à l'investiture. Déjà, durant le scrutin en Iowa le 3 février dernier, qu'il avait pourtant remporté, Pete Buttigieg n’avait recueilli les voix que de 22 % des votants LGBT+, contre 42 % pour Bernie Sanders et 24 % pour Elizabeth Warren. C'était encore plus clair lors du Super Tuesday, d'après un sondage NBC : le sénateur "socialiste" du Vermont a obtenu 39 % du vote LGBT+, contre seulement 19 % pour Biden... Un écart que les analystes expliquent principalement par la sociologie des électeurs démocrates LGBT+, qui représentaient tout de même un votant sur dix au Super Tuesday : souvent jeunes, moins conservateurs et frappés par le déclassement social.

 

Crédit photo : Phil Roeder / Flickr