A la veille d’un nouveau confinement, les lieux LGBT+ sont plus que jamais menacés

Déjà fragilisées par le premier confinement, les entreprises communautaires sont clairement effrayées à l'idée de devoir fermer à nouveau. Pour survivre, elles vont avoir besoin d'aide.

D'ordinaire, Quentin aime commencer son weekend par une bière au Cox, il mange un bout dans le coin avant d'aller au Tango pour aller danser. Après un passage au Raidd bar, connu pour ses chorégraphies sous la douche, il rentre rarement seul chez lui pour passer la nuit. Mais depuis le confinement, et, ensuite, la mise en place du couvre-feu, ses vendredi soirs se limitent à un Deliveroo avec une série Netflix. Exit la vie gay....


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail