facebook

Pourquoi Paris n’a toujours pas de véritable mémorial pour les victimes du VIH/sida ?

Après San Francisco, New-York ou encore Berlin, Londres va inaugurer le premier monument aux victimes du VIH/sida. Mais à Paris, des points de blocages subsistent.

Quarante ans après que les premiers patients du VIH soient diagnostiqués, Londres va disposer d'un mémorial aux disparus du VIH/sida. La BBC indique qu'une sculpture va être érigée sur la Tottenham Court Road, à proximité de l'ancien hôpital de Middlesex où la princess Diana avait serré symboliquement la main d'une personne porteuse du VIH et fait ouvrir la première unité de lutte contre la maladie. Des monuments en mémoire aux victimes du VIH/Sida, il y en a à San Francisco, New-York, Barcelone, Berlin... Mais pas à Paris....


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail