Ellen DeGeneresEllen DeGeneres arrête son show et s'explique sur la polémique : "Ce traitement semblait très misogyne"

Par tetu le 14/05/2021
ellen de generes

"The Ellen DeGeneres Show", clap de fin. L'animatrice lesbienne star de la télévision américaine a annoncé la fin en 2022 de son célèbre talk-show, grand fournisseur sur TikTok et autres réseaux sociaux de séquences cultes avec les plus grandes stars

"Ce n’est plus un défi". Après 18 ans à tenir en milieu d’après-midi sur la chaîne NBC l'un des talk-show les plus courus de la télévision aux Etats-Unis, Ellen DeGeneres a annoncé que la prochaine saison serait la dernière. Le programme fera donc ses adieux au printemps 2022, à l'issue de sa 19e saison.

"Aussi forte et divertissante que soit cette émission, ce n’est plus un défi, a expliqué l'animatrice et humoriste lesbienne, âgée de 63 ans, dans une interview au site Hollywood Reporter publiée ce 12 mai. J’ai besoin de quelque chose de nouveau pour me remettre en question." "Ce sera très dur le dernier jour, mais je sais que c'est le moment", ajoute-t-elle, indiquant avoir déjà pensé à raccrocher en 2019.

Ellen Degeneres revient sur la polémique

Il faut dire que la saison actuelle se déroule dans un climat quelque peu plombé. L'été dernier, dans un article du site BuzzFeed, des anciens du show avaient mis en cause son encadrement, décrivant un environnement de travail "toxique". Si Ellen DeGeneres n’était pas directement accusée, on lui a reproché d’avoir laissé s’installer cette atmosphère délétère au sein de son équipe. Une polémique qui heurtait de plein fouet la devise du show : "Be Kind" (soyez gentils). Depuis la rentrée de septembre dernier, l’audience de l’émission a nettement baissé, à 1,2 million de téléspectateurs contre plus du double la saison d'avant.

A LIRE AUSSI : « Autoritaire », « méchante », « toxique », face aux accusations Ellen DeGeneres va-t-elle perdre son show ?

Réfutant tout écart personnel, Ellen Degeneres avait fini par présenter ses excuses pour les comportements de certains de ses collaborateurs : "Je prends cela très au sérieux et je veux dire aux personnes qui ont été affectées que j'en suis tellement désolée. Je sais que je suis dans une position de privilège et de pouvoir, j'en ai conscience et cela implique des responsabilités. Et j'assume la responsabilité de ce qui arrive dans mon émission".

"Si j’avais dû quitter l’émission à cause de ça, je ne serais pas revenue cette saison"

Elle est revenue sur le sujet cette semaine dans une interview accordée à l'émission Today (NBC), pointant du doigt le traitement médiatique de cette affaire : "C’était trop orchestré. C’était trop coordonné…". Et de dénoncer, à son tour, la misogynie de la presse américaine : "Comment puis-je être un exemple de force, de persévérance et de pouvoir si j’abandonne et m’enfuis ? C’est vraiment l’une des raisons pour lesquelles je suis revenue. J’ai travaillé très dur sur moi-même. Et aussi, je dois dire que si personne d’autre ne le dit, c’était vraiment intéressant parce que je suis une femme, et ce traitement semblait très misogyne".

Ellen Degeneres assure toutefois que cette polémique n'est pas à l'origine de sa décision : "Si j’avais dû quitter l’émission à cause de ça, je ne serais pas revenue cette saison, donc ce n’est pas pour cette raison que j’arrête". L’animatrice, mariée à la comédienne Portia de Rossi, a de quoi voir venir le temps de rebondir : l'an dernier, selon le magazine Forbes, elle a gagné 84 millions de dollars, ce qui en faisait la douzième célébrité ayant généré le plus de revenus au monde.

A LIRE AUSSI : VIDÉO. Vanessa Paradis sur du Hoshi, découvrez le film de TÊTU et France Télé contre les LGBTphobies

ç