AIDES"Fête l'amour" : le festival de AIDES en ligne contre le VIH/sida

Par Tessa Lanney le 10/06/2021
#fetelamour

L'association AIDES organise ces 10, 11 et 12 juin un événement culturel 100% digital au profit de la lutte contre le VIH/sida. Objectif : recueillir 200.000 euros pour l'ouverture d'un centre de santé sexuelle.

"Oui à l'amour, non au sida". Ces 10, 11 et 12 juin, l'association de lutte contre le VIH/sida AIDES appelle à la mobilisation autour du slogan #fêtelamour. Un l'événement digital mais pensé comme un festival, qui réunit 70 artistes et personnalités engagées comme le chanteur/comédien Gwendal Marimoutou, l'humoriste Tristan Lopin, la drag queen Nicky Doll, l'actrice Charlotte Rampling ou encore la youtubeuse Lola Dubini. Les organisateurs espèrent collecter 200.000 euros pour la construction d'un centre de santé sexuelle.

40 contenus digitaux proposés

Une quarantaine de contenus seront proposés tout au long de ces trois jours : de la musique, de l'humour, de la danse, mais aussi de la cuisine, du sport, de la littérature, de la sexualité… Les queens Rose & Punani ont d'ailleurs déjà parlé capotes, gel et consentement dans une séance d'ASMR très efficace :

Fanny Ardent proposera également une lecture sous forme de podcast. Pour éviter tout make-up faux pas avant l'été, vous pourrez aussi assister à un cours de maquillage donné par Cristina Cordula. Angèle fera gagner son Songbook et Pomme, des vinyles dédicacés. Un chanceux pourra encore assister au tournage d'un épisode de Danse avec les Stars avec Chris Marquez. Enfin, une tombola fera gagner 35 lots de marques comme Louis Vuitton, Dior, Lanvin...

L'objectif de la mobilisation est d'ouvrir un centre de santé sexuelle dans le sud de la France, pour permettre à des personnes à risque comme les personnes LGBTQI+, les migrant.e.s, les travailleur.e.s du sexe et les consommateur.ice.s de drogue de bénéficier d'un parcours de prévention et de soin. Un projet qui participe à l'objectif fixé par l'ONUSIDA : 2030 sans sida.

LIRE AUSSI >> VIH/sida, 40 ans d’épidémie : « L’objectif zéro contamination est encore loin »

Crédit photo : AIDES via Twitter