facebook

Génération bi ? Le phénomène croissant des hétéros « curieux-ses » et du « testing »

Generation Bi ? Le testing

Sur les applis de rencontre comme dans la vie réelle, de plus en plus d'hétéros cherchent à connaître une expérience gay ou lesbienne. Contacté-es par TÊTU, des "testeur-es" et des "testé-es" décrivent un phénomène qui semble davantage tenir du questionnement identitaire et de la remise en question de l'hétéronormativité que d'une simple histoire de curiosité sexuelle. Témoignages.

"Je souhaite une première expérience en passif, je suis un peu timide, donc n'hésite pas à venir me parler ?", suggère Qtiin, homme de 27 ans, dans la description de son profil sur Génération Bi. "Faire des petites rencontres mimis et coquines, je suis pas ici pour me prendre la tête, je suis en couple. Envie de nouvelles expériences. Bisous bisous", annonce Delsex, femme de 45 ans.

>> "Sexe, tous complexes", dossier à lire dans le dernier numéro de TÊTU

En faisant de la "rencontre coquine pour les hétéros bisexuels" son commerce, le site de drague regorge de ce que l'on pourrait appeler des "testeurs" et "testeuses", ces hétérosexuel-les qui n'ont jamais eu de rapport sexuel avec quelqu'un du même genre, mais dont la curiosité est suffisamment piquée pour avoir envie d'essayer. Alors ils et elle se tournent vers Grindr, Tinder ou des sites moins connus comme le chat Coco, et osent même de plus en plus s'aventurer dans les lieux de sociabilité de la vie réelle....


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail