facebook

Romantiques et indépendants, ils disent « oui » au célibat

Le couple devient le modèle dominant de la vie affective homo. Mais certains irréductibles résistent encore et toujours à l’idée d’une vie à deux, par rejet de l’hétéronormativité ou par amour de leur indépendance. Eh oui, on peut vivre le célibat sans le subir !

“Il y a une fausse évidence attachée au couple, pose tout de suite Thierry. Comme si chacun devait y trouver la recette du bien-être. Ça n’a pas fonctionné me concernant, et je m’en porte comme un charme.” Du haut de ses 59 ans, ce professionnel du tourisme ne coulera pas ses vieux jours en compagnie d’une âme sœur. En sa vaste maison normande, il vit seul. Et compte bien le rester....


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail