cinéma"James Bond" : la première femme 007 Lashana Lynch, une habituée des rôles puissants

Par Tessa Lanney le 05/10/2021
Lashana Lynch

Dans le 25e James Bond, Mourir peut attendre, Lashana Lynch incarne Nomi, première détentrice femme, et noire, du fameux titre de 007. Et l'actrice britannique n'en est pas à son premier rôle de femme badass.

Son rôle dans Mourir peut attendre, au cinéma en France ce mercredi 6 octobre, est comme l'ultime symbole des tournants que la période Daniel Craig, sous la houlette de la co-productrice Barbara Broccoli, a donnés au personnage de James Bond, moins macho, et derrière à la saga, moins sexiste. La Britannique Lashana Lynch incarne Nomi, l'agent qui hérite (on ne vous en dit pas plus pour ne rien spoiler) du matricule 007 alors que Bond est en exil en Jamaïque, d'où est justement originaire la famille de l'actrice.

Lashana Lynch, âgée de 33 ans, est née à Londres et y a étudié au sein de l'Arts Educational School. Après avoir fait ses armes dans plusieurs séries britanniques (vous l'avez peut-être aperçue dans Meurtres au Paradis), elle perce au cinéma dans Captain Marvel en 2019. Le blockbuster fait sensation et franchit la barre du milliard en recettes. Le rôle de Lashana Lynch, Maria Rambeau, outre une belle proximité avec celui de Carol Danvers, jouée par Brie Larson, est sacrément badass. Déjà, elle est pilote de l'armée de l'air, mais elle mène en plus cette carrière de front avec l'éducation de sa fille qu'elle élève seule. Dans la vraie vie, Lashana Lynch soutient d'ailleurs l'association Action Aid UK qui vient en aide aux femmes en situation précaire et victimes de violence ainsi qu'à leurs enfants.

D'agent 355 à 007

La même année, l'actrice prolifique rejoint le casting d'une série fantastique où elle incarne, déjà, un agent secret : l'Agent 355 de la série Y, le dernier homme (en streaming sur Disney +) tirée du comic book du même nom. L'intrigue est simple : tous les mammifères porteurs du chromosome Y ont été exterminés par un mystérieux virus. Tous, sauf un… et son singe. Et c'est à l'Agent 355 de protéger ce mâle de différents groupes de femmes qui veulent sa peau. Un personnage qui a évidemment droit à des intrigues lesbiennes, une grande partie de la population s'étant tournée par la force des choses vers le lesbianisme, même si certaines n'avaient évidemment pas attendu l'épidémie.

Lashana Lynch est donc une femme, noire, et habituée aux rôles puissants. Alors forcément, lorsqu'est annoncée la distribution de Mourir peut attendre, c'est le début d'une polémique. Le matricule 007 n'avait jusqu'ici été porté que par des hommes, blancs, hétéros. Le débat s'enflamme de questions existentielles : une femme remplacera-t-elle James Bond ? Ou bien James Bond ne sera-t-il plus 007 ? Les boucliers se lèvent chez ceux qui redoutent qu'une femme noire n'achève leur héros à coup de pelle dans des genoux déjà meurtris (elle le menace d'ailleurs dans la bande-annonce du film), avant de l'enterrer avec les reliquats du patriarcat. Bigre…

Lashana Lynch, l'histoire en marche

Personnalité forte qui ne bat pas en retraite devant les critiques, Lashana Lynch a aussi du recul. "Je suis une femme noire, si cela avait été une autre femme noire dans le rôle, la même chose se serait passée, elle aurait subi les mêmes attaques, les mêmes abus", réagit la comédienne dans le Harper's Bazaar, continuant néanmoins de fixer la lumière au bout du tunnel : "Je dois juste me rappeler que l'ouverture de la parole est en marche, et que je fais partie de quelque chose qui sera très, très révolutionnaire." La continuité d'un chemin, aussi, puisque Lynch est la cinquième actrice noire à jouer un rôle important dans la franchise, après Gloria Hendry, Grace Jones, Halle Berry, mais aussi Naomie Harris. En 2020, elle remporte le prix d'honneur de la cérémonie des Black Women in Hollywood Awards, aux côté de Niecy Nash et Melina Matsoukas.

Et la jeune femme ne compte pas en rester là. "Nous nous éloignons de la masculinité toxique, et cela se produit parce que les femmes sont ouvertes, exigeantes et vocales, et dénoncent les mauvais comportements dès que nous les voyons", affirme-t-elle dans la même interview. D'ailleurs, son personnage dans James Bond a notamment été créé en collaboration avec la scénariste Phoebe Waller-Bridge (irrésistible dans Fleebag et auteure de Killing Eve) afin qu'il ne soit pas trop lisse. Ciao le male gaze, les James Bond Girls sont devenues des James Bond Women et elles vous saluent bien.

Crédit photo : Lashana Lynch via Instagram