buzz"Heartstopper" : Kit Connor et Joe Locke réagissent aux rumeurs et commentaires

Par Tessa Lanney le 04/05/2022
nick nelson,kit connor,joe locke,heartstopper,acteur heartstopper,netflix,série gay,kit connor gay,personnage heartstopper,netflix heartstopper,nick heartstopper,heartstopper streaming,heartstopper serie,joe locke gay,joe locke moche

Peut-on incarner un personnage gay sans se farcir mille rumeurs au sujet de sa sexualité, voire autant de commentaires déplaisants quant à son physique ? Kit Connor et Joe Locke, les jeunes acteurs au centre de la série phénomène Heartstopper sur Netflix, ont partagé sur Twitter leur fatigue…

Nick Nelson… Le beau rugbyman au coeur tendre de la nouvelle série Heartstopper, en streaming sur Netflix, incarne pour beaucoup le premier amour rêvé de l'adolescence. Nombre de fans ont pu s'identifier à cet adolescent en questionnement, navigant entre des sentiments nouveaux, ou bien se projeter dans ses bras, dans la peau de son amoureux Charlie Spring. Le hic, c'est qu'à force de confusion entre le personnage et l'acteur qui le campe, Kit Connor, les spéculations vont bon train sur la sexualité de ce dernier, qui s'est fendu ce 2 mai sur Twitter d'une mise au point…

À lire aussi : "Heartstopper" sur Netflix : la série gay la plus attendrissante de l'année

"Twitter est tout de même super drôle. Apparemment, certaines personnes ici connaissent ma sexualité mieux que moi...", ironise ainsi Kit Connor, âgé de 18 ans. Manière de rappeler que si la relation entre son personnage et celui interprété par Joe Locke, ainsi que le coming out bisexuel de Nick à sa mère, ont fait fondre bien des coeurs, ils ne sont que fiction et ne disent rien de sa vie à lui.

Dans les commentaires, de nombreux fans sont venus apporter leur soutien à l'acteur. "Mettons les choses au clair. Arrêtez. Kit n'a pas explicitement fait part de sa sexualité, il est donc la seule personne à la connaître (hormis peut-être ses amis et sa famille)", signale un internaute. Une autre abonde : "Ta sexualité n'appartient qu'à toi et à personne d'autre, c'est ton droit de choisir quand et comment tu choisis d'en parler, ne laisse personne t'intimider pour te forcer à dépasser tes propres limites car cela n'en vaut pas la peine." Quelqu'un a même pris le soin de glisser un extrait de BD illustrant son point de vue : "Vous ne pouvez pas dire que les gens sont gays uniquement en fonction de leur apparence. D'ailleurs, gay et hétéro ne sont pas les seules options. Peu importe, spéculer sur la sexualité des gens, ça ne se fait pas. Rentrez chez vous."

À lire aussi : Carton plein pour "Heartstopper", la série qui normalise (enfin) l'homosexualité adolescente

https://twitter.com/nathwheel05/status/1521280900230795270?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1521280900230795270%7Ctwgr%5E%7Ctwcon%5Es1_&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.pinknews.co.uk%2F2022%2F05%2F03%2Fkit-connor-heartstopper-sexuality-speculating%2F

https://twitter.com/krecekposel/status/1521249029363019779?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1521249029363019779%7Ctwgr%5E%7Ctwcon%5Es1_&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.pinknews.co.uk%2F2022%2F05%2F03%2Fkit-connor-heartstopper-sexuality-speculating%2F

Joe Locke ciblé sur son physique

L'autre acteur du couple star de Heartstopper, Joe Locke, fait face aux mêmes conjectures, auxquelles s'ajoutent carrément des commentaires déplaisants quant à son physique. Celui qui tient le rôle principal de la série a ainsi partagé une capture d'écran montrant deux recherches courantes à son sujet sur Twitter : "Joe Locke est moche" et "Joe Locke est gay"

"Adorable", commente le jeune homme également âgé de 18 ans, ajoutant avec maturité : "Tout le monde devrait avoir le droit d'avoir une opinion, mais sachez que nous voyons la plupart des choses que les gens publient en ligne :)". Juste commentaire, moins souriant, de son partenaire à l'écran : "Flashbacks de la cour de récréation de l'école primaire"… Retomber dans le harcèlement autour d'une série sur l'acceptation comme Heartstopper, un triste comble.

À lire aussi : Harry Styles doit-il un coming out à la communauté LGBTQI+ ?

Crédit photo : Netflix