facebook

"Il faut les tuer, ces pédés de Toulousains" : nouveau dérapage dans le foot

insultes homophobes supporters de l'OM collectif Rouge Ddirect

Le collectif Rouge Direct a saisi le ministère de l'Intérieur pour que soient sanctionnées les insultes homophobes scandées par les supporters de l'OM.

Le milieu du football brille à nouveau par son homophobie. Dimanche dernier, le Toulouse Football Club (TFC) recevait à domicile l'Olympique de Marseille (OM) dans le cadre de la coupe de France. Habitué au débordement des supporters de l'OM, les organisateurs avaient décidé d'installer ceux venant de Marseille dans une zone plus sécurisée. Néanmoins, les supporters de Marseille provenant de Toulouse et de sa région étaient, quant à eux, disséminés dans le stade. L'atmosphère est d'emblée délétère puisque les "ultras-Marseillais" (les fans inconditionnels de l'équipe phocéenne, ndlr) insultent et menacent les supporters toulousains. Certains devront même être exfiltrés de la zone marseillaise. Cela n'empêche pas une bagarre d'éclater lorsque les supporters de l'OM martèlent "On est chez nous" par provocation. Les services de sécurité peineront à ramener le calme. Ambiance...

Homophobie et appel au meurtre

Depuis, une vidéo filmée dans le parcage marseillais a été diffusée sur les réseaux sociaux. On y voit des supporters de l'OM scander "Il faut les tuer, ces pédés de Toulousains". Le collectif Rouge Direct - qui lutte contre l'homophobie dans le sport - a saisi le ministère de l'Intérieur pour que cesse "l'impunité quotidienne dans les stades (...) suite à la diffusion sur internet d'une vidéo à caractère homophobe et d'un appel au meurtre". Et le collectif de rappeller que "depuis le 21 décembre 2016, la DILCRAH (Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme à la lutte contre la haine et les discriminations anti-LGBT ) a officiellement la possibilité d'agir sur les questions d'homophobie, nous lui demandons de saisir officiellement la justice".

"Silence assourdissant des instances du football français"

Rouge Direct dénonce également le "silence assourdissant des instances du football français : Fédération Française de Foot (FFF) et Ligue de Foot Professionnel (LFP)". En effet, c'est loin d'être la première affaire d'insultes homophobes dans le milieu du football et force est de constater que la FFF et la LFP ne font rien pour enrayer cette homophobie latente. A quand des joueurs qui, unanimement, dénonceront ces comportements et diront à leurs supporters que de telles insultes ne sont pas les bienvenues dans les stades ? Car si certains se défendent de toute homophobie, en disant qu'il ne s'agit que d'une insulte parmi d'autres, il n'en demeure pas moins que ces références permanentes à "la faiblesse des homosexuels" ou au "désir de les tuer" banalisent les discriminations dans l'inconscient collectif.
Ccrédit photo : YouTube


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail