CondamnationAgression homophobe à Paris : un homme condamné à un an de prison

Par Youen Tanguy le 10/10/2018
agression homophobe

L'un des deux hommes accusé d'avoir participé à l’agression homophobe d'un couple d'hommes samedi 6 octobre à Paris a été condamné mardi à un an d'emprisonnement.

L'agression s'était déroulée dans le XIXe arrondissement de Paris samedi 6 octobre. Deux individus ont insulté et roué de coups un couple d'hommes dans la rue après que ceux-ci avaient échangé un baiser.

L'un des deux suspects, âgé de 22 ans, avait rapidement été interpellé dans le quartier, en possession d'un couteau. Le second suspect avait été libéré lundi « en l'absence d'éléments incriminants ».

Le premier était jugé en comparution immédiate pour violence aggravée, en réunion et en raison de l'orientation sexuelle ce mardi 9 octobre et a été condamné à un an de prison ferme. Il a immédiatement été incarcéré, son année de sursis issue d'une condamnation précédente ayant été révoquée.

A LIRE AUSSI : Agression homophobe : deux hommes tabassés à Paris après s’être embrassés

Un couple « pris à partie parce qu'ils exprimaient leur amour »

Le parquet avait requis trois ans de prison, estimant que le couple avait été « pris à partie parce qu'ils exprimaient leur amour » et faisant valoir que le prévenu avait déjà quatre condamnations à son actif.

Le prévenu, qui a trouvé un emploi de cuisinier depuis septembre, a reconnu l'agression mais a nié son caractère homophobe, assurant n'avoir rejoint la rixe que plus tard, ce que corrobore une vidéo de surveillance diffusée lors de l'audience. « Si j'avais su, je ne m'en serais pas mêlé », a-t-il expliqué au tribunal.

Les deux victimes, qui ont porté plainte et s'étaient constituées partie civile, ont souffert de douleurs entraînant respectivement 2 et 6 jours d'incapacité totale de travail (ITT).

Alerte des associations

A LIRE AUSSI : En 2018, l’homophobie court encore les rues, y compris à Paris, y compris à TÊTU

SOS Homophobie ainsi que la maire de Paris Anne Hidalgo avaient vivement dénoncé cette agression sur les réseaus sociaux. Il y a quelques semaines, l'association s’était déjà alarmée dans une communiqué de l’augmentation constante des agressions LGBTphobes et réclamait des pouvoirs publics la mise en place de « mesures concrètes ».

(Avec AFP)

Crédit photo : creative commons