USA : l’administration Trump stoppe discrètement la recherche sur le VIH

L’administration Trump a discrètement interdit aux scientifiques des instituts nationaux de santé de poursuivre leurs recherches sur le VIH.

La suspension avait été imposée en septembre dernier, sans aucune annonce. Les scientifiques des Instituts nationaux de santé des États-Unis (NIH) s’en sont rendu compte vendredi 7 décembre dernier.

Sous la pression des conservateurs

Dans le cadre d’une étude pour trouver un remède au VIH, un scientifique qui travaille à partir de souris modifiées avec du tissu fœtal humain a dû tout arrêter, sur ordre donné par sa hiérarchie. Sans plus d’explications. Ce dernier a informé la communauté scientifique que le ministère de la Santé et des Services sociaux (HHS) lui avait tout simplement « ordonné de cesser de se procurer du tissu fœtal », des propos rapportés par nos confrères de LGBTQ Nation.

Les conservateurs catholiques se sont toujours opposés à l’utilisation de foetus avortés pour la recherche sur le VIH. Ceux-ci militaient depuis septembre dernier pour un arrêt définitif et non pas une « pause » dans la recherche, comme prévu initialement par l’administration Trump. Le gouvernement leur aura finalement donné raison.

« Nous avons été dévastés »

« Nous étions prêts et la bombe a été larguée », a déclaré Warner Greene, chercheur sur le VIH en Californie, interviewé par une radio locale. Et de poursuivre : « Cette décision a complètement renversé notre travail. Nous avons été dévastés. » 

« Vous passez votre vie à essayer de faire de bonnes expériences et à faire avancer vos recherches avec soin, et tout à coup, certains politiciens suppriment une partie essentielle de votre arsenal scientifique », a-t-il déploré dans les colonnes du Washington Post.

Depuis son arrivée à la Maison Blanche en janvier 2017, Donald Trump tire à boulets rouges sur la communauté LGBT+. Une politique qui a, entre autres, une conséquence dévastatrice sur la santé des personnes LGBT+. Et qui ne va pas en s’arrangeant.

À lire aussi : USA : un projet de l’administration Trump pourrait totalement nier l’existence des personnes trans’

Crédit photo : Creative Commons. 

Puisque vous êtes ici… Nous avons une petite faveur à vous demander.

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire TÊTU et nous en sommes très fier.e.s. Mais vous le savez sûrement, faire du bon journalisme, un journalisme LGBT différent, honnête, de qualité, et critique coûte de l’argent.Et contrairement à la majorité des médias, TÊTU n’appartient pas à un grand groupe de presse. TÊTU est un média indépendant. Si vous aimez ce que vous trouvez dans nos pages. Si vous pensez qu’un média LGBT+ doit exister en France. Si vous êtes exigeant et voulez découvrir des contenus plus ambitieux. Aidez-nous à faire un bon média.

Abonnez-vous à TÊTU à partir de 5,90€/mois. Merci !


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail