VIDEO. Omid, réfugié gay : « J’ai quitté l’Iran parce que je ne pouvais pas vivre »

Omid Shahand, réfugié LGBT, aux beaux-arts de Paris

Omid Shahand vient de fêter ses 27 ans en France. C’est un étudiant comme les autres, aux Beaux-arts de Paris, qui déambule entre les ateliers en savourant la possibilité de créer et d’aimer comme il l’entend. Deux ans plut tôt, ce jeune homme gay quittait l’Iran où la pression sociale le poussait à nier son homosexualité. « J’ai beaucoup essayé de me changer, témoigne-t-il, de me mettre avec des filles. […] Je me suis dit ‘peut-être que je suis destiné à être seul pendant toute ma vie’. Parce que je ne pouvais pas faire autrement. » Il raconte à TÊTU comment, petit à petit, à Paris, il a appris à s’assumer tel qu’il est et à être fier.

A VOIR AUSSI : « Bannis » : les migrants LGBT+ à l’honneur d’une magnifique série de portraits

Pour retrouver plus de vidéos TÊTU, abonnez-vous à notre chaîne YouTube !

Puisque vous êtes ici… Nous avons une petite faveur à vous demander.

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire TÊTU et nous en sommes très fier.e.s. Mais vous le savez sûrement, faire du bon journalisme, un journalisme LGBT différent, honnête, de qualité, et critique coûte de l’argent.Et contrairement à la majorité des médias, TÊTU n’appartient pas à un grand groupe de presse. TÊTU est un média indépendant. Si vous aimez ce que vous trouvez dans nos pages. Si vous pensez qu’un média LGBT+ doit exister en France. Si vous êtes exigeant et voulez découvrir des contenus plus ambitieux. Aidez-nous à faire un bon média.

Abonnez-vous à TÊTU à partir de 5,90€/mois. Merci !


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail